Le « Maatey » de la Sonatel

Le « Maatey » de la Sonatel

Le journal Libération n’avait pas tort d’écrire que  Sonatel ne respectait pas les Sénégalais. L’opérateur qui se singularise de plus en plus dans le dysfonctionnements sur son réseau mobile et internet et en toute impunité sans que l’Artp ne lève le plus petit doigt vient encore de poser un acte scandaleux. Alors qu’elle informe avoir brassé 200 milliards de FCFA, Sonatel doit la modique somme de 276 millions de FCFA à la municipalité de Kédougou qui, las du « maatey » de Sonatel a saisi la Justice pour une saisie conservatoire. En effet, en application du décret N°2005-1182 du 06 Décembre 2005 approuvé par le préfet le 07 Avril 2006 sous le N°22/DK, le conseil municipal de Kédougou avait fixé la redevance annuelle de la Sonatel au titre de son occupation du domaine public à 1000F CFA par mètre carré et par an pour l’exploitation de son antenne locale. Depuis cette date, le 07 Avril 2006, la Sonatel ne s’est jamais acquittée de sa redevance annuelle qui s’élève à ce jour à 12 années à 23 220 000 F CFA par année, soit un total de 278 640 000F CFA. Pire, la Justice avait donné gain de cause à la municipalité de Kédougou mais jusqu’à hier, Sonatel n’avait rien payé. Un comportement scandaleux qui renseigne encore du vrai visage de cet opérateur qui se croit tout permis.
Gawlo.Net (Libération)

Tags: Sonatel

About Author