L’Algérie dément l’arrivée de nouveaux médecins cubains

L’Algérie dément l’arrivée de nouveaux médecins cubains

Cuba a une importante politique de coopération médicale à travers le monde. Ici, des médecins cubains au Chili, en mars 2010. © Carlos Espinoza/AP/SIPA

Contrairement à l’information qui avait agité la presse nationale ces derniers jours, l’accord signé entre Alger et La Havane, en marge de la visite d’une délégation algérienne à Cuba fin janvier, ne prévoit pas l’envoi d’un nouveau contingent de médecins insulaires en Algérie, mais actualise le cadre juridique régissant les échanges déjà en cours.

La commission mixte algéro-cubaine, qui s’est tenue à La Havane du 29 au 31 janvier 2017, s’est soldée par la signature d’une série d’actions de coopération dans plusieurs domaines, notamment dans le secteur de la santé. L’accord passé ne prévoit néanmoins pas le renforcement du personnel médical cubain exerçant en Algérie, affirme le ministère de la Santé. « Nous n’allons pas faire appel à de nouveaux contingents de médecins cubains », indique à Jeune Afrique Slim Belkessam, porte-parole du ministère.

Selon plusieurs organes de presse, dont des sites d’information connus, l’Algérie et Cuba avaient signé un accord dans lequel l’Algérie s’engageait à fournir 2,1 millions de barils de pétrole à l’île caribéenne. En contrepartie, cette dernière enverrait une nouvelle délégation de médecins en Algérie. Une information qui a abondamment été reprise dans la presse.

Mais du côté du ministère algérien de la santé, on est catégorique : « Ce sont des affabulations. Le nombre de professionnels de la santé cubains présents sur le sol algérien reste inchangé », soutient le porte-parole du ministère.

900 professionnels de la santé cubains sur le sol algérien

Et d’ajouter : « L’accord porte sur une actualisation du cadre juridique régissant la coopération algéro-cubaine dans le domaine de la santé. Il existe désormais un document unique de référence encadrant tous les aspects techniques de la coopération bilatérale dans le domaine de la santé, y compris la prise en charge des médicaments et des équipements d’origine cubaine utilisés dans les cliniques d’ophtalmologie ».

La relation entre les deux pays dans le secteur médical est ancienne. La première mission humanitaire, comprenant une cinquantaine de médecins cubains, est arrivée sur le sol algérien en 1963. Aujourd’hui, un total de 900 professionnels de santé originaires de Cuba, médecins et paramédicaux, travaillent en Algérie dans le cadre de la coopération bilatérale.

Ces derniers viennent en renfort dans des établissements situés dans le sud du pays. Ce sont ainsi des médecins cubains qui encadrent le centre de lutte contre le cancer construit à Ouargla tandis que d’autres spécialistes cubains gèrent plusieurs cliniques d’ophtalmologie ouvertes dans le désert algérien, notamment à Béchar, El Oued et Ouargla.

Categories: INTERNATIONAL
Tags: L'Algérie

About Author