Bluff

Bluff

Bizarre quand même que les instructions du Président Sall ne soient pas exécutées, lorsqu’il s’agit de respecter des engagements pris vis-à-vis des partenaires sociaux. Surtout en une année déclarée sociale par le chef de l’État lui-même. En vérité, nul ne croit vraiment que le ministre des Finances puisse refuser de décaisser des sommes promises par Macky Sall, en règlement de contentieux pécuniaires avec des syndicats ou autres. Alors de deux choses l’une. Soit Prési fait des promesses irréalistes, soit c’est lui-même qui retourne casaque pour demander de ne pas payer. Quoi qu’il en soit, au-delà du fait que le gouvernement soit cerné de toutes parts par des «créanciers» qui réclament leur dû, c’est le cas particulier des Établissements privés d’enseignement supérieur qu’il faut considérer comme une bombe sur le point d’exploser. Car, si ne sont payés les 16 milliards qu’ils réclament, représentant ce que l’État leur doit pour avoir accueilli les étudiants orientés chez eux, quelque 40.000 apprenants seront renvoyés de ces établissements. Et là, ce sera la catastrophe, un tsunami qu’il sera très difficile d’endiguer. Alors, que Mary Teuw Niane fasse fissa !
Waa Ji (Les Echos)

Categories: CHRONIQUE
Tags: Bluff

About Author