New Deal

New Deal

Macky Sall va partager avec Mohamed Ould Abdel Aziz le thé sous la tente, ce jeudi, au rythme des tabalas et des youyous. Et comme la séance de dégustation du thé est un élément essentiel de socialisation sous nos cieux, nous ne pouvons que nous féliciter de cette invitation du Président mauritanien à son homologue sénégalais. Car le fleuve qui  coule entre les deux pays, loin de les séparer, est un cordon ombilical par lequel transitent depuis des millénaires des échanges en tous genres, heureux comme malheureux, pacifiques comme heurtés. L’histoire des deux pays n’étant donc pas un fleuve tranquille, il faut forcément une permanence dans la concertation, sous le sceau d’un respect mutuel et d’une générosité partagée. La géographie les a bien séparés par des frontières, mais, c’est encore elle qui va bientôt subir les exigences économiques d’un partage de l’exploitation de ressources gazières, à cheval sur cette même frontière, en l’effaçant. Pour dire que Mauritaniens et Sénégalais, malgré cette douloureuse parenthèse de 1989 et les soubresauts qui l’ont suivie, vont devoir sceller un nouveau pacte de confiance constructive, un new deal.

Waa Ji (Les Echos)

Categories: CHRONIQUE
Tags: Deal, New

About Author