RIHANNA, MACRON, MACKY: L’AMOUR EN MARCHE! : Notre monde actuel est malade de l’intolérance, mais tout semblait en harmonie parfaite ce week-end, entre Macky, Macron et Rihanna – La Téranga sénégalaise a triomphé de l’intolérance

RIHANNA, MACRON, MACKY: L’AMOUR EN MARCHE! : Notre monde actuel est malade de l’intolérance, mais tout semblait en harmonie parfaite ce week-end, entre Macky, Macron et Rihanna – La Téranga sénégalaise a triomphé de l’intolérance

Les plus pessimistes d’entre nous peuvent se satisfaire de ces mauvaises nouvelles : insécurité galopante, indiscipline généralisée, recrudescence de la violence en Casamance, psychose sécuritaire en Gambie, meurtre d’un pêcheur sénégalais, grèves incessantes, pacte de stabilité menacé… Mais que voulez-vous, dès que l’on parle d’éducation, l’un des biens sociaux élémentaires qui garantit la liberté individuelle et la dignité humaine, le niveau du débat s’élève et l’espoir ressurgit.

Alors, même si les problèmes demeurent au sein des populations, ils étaient des dizaines de milliers dans les rues ce week-end, où Emmanuel Macron a reçu un accueil enthousiaste et d’une ferveur inédite. La bienséance de la Téranga sénégalaise sous la forme d’un sursaut national a donc triomphé de l’égocentrisme, l’égoïsme, l’intolérance ou l’intransigeance d’une partie de notre classe politique.

C’est dès l’école qu’il faudrait apprendre l’empathie ! Heureusement, les présidents français Emmanuel Macron et sénégalais Macky Sall n’en ont pas manqué, en inaugurant ce vendredi à Dakar la conférence du Partenariat mondial pour l’éducation.

Après avoir signé un chèque de 200 millions d’euros pour soutenir l’éducation, le président français a indiqué que le Partenariat mondial pour l’éducation était « en très bonne voie » d’être renfloué à hauteur de 3,1 milliards de dollars.
Et ce n’est pas tout ! Le président Macron, fervent défenseur de la cause climatique à Saint-Louis, sanctuaire menacé par l’érosion côtière et l’avancée de l’océan, s’est engagé à hauteur de15 millions d’euros pour la construction d’une nouvelle digue, et promis une autre enveloppe de 25 millions d’euros, cette fois pour réhabiliter le patrimoine historique de la ville.

Au delà de ces chiffres qui permettront d’améliorer le cadre de vie des populations et d’apporter à terme, des solutions nouvelles à la crise scolaire et universitaire, ce que je retiendrai de ce week-end, c’est la dimension affective qui appartient à notre culture et que nous refoulons.

Depuis ces accolades, ces embrassades, cette tendresse affichée et ces témoignages d’affection entre Macky, Macron et Rihanna, la star de 29 ans ambassadrice de ce partenariat, le pays de la Téranga est non seulement historiquement une terre d’accueil, mais devient désormais le berceau international de l’amour et de l’empathie.

Et pourquoi pas après tout ? Avec l’amour et la connaissance, c’est comme cela que notre humanité s’élèvera et redeviendra la Terre de Paix, d’Amour, de Liberté et de Joie. Le dictionnaire donne de l’empathie la définition suivante : capacité de ressentir les émotions de quelqu’un d’autre, d’arriver à se mettre à la place d’autrui.

Notre monde actuel est malade de l’intolérance, mais tout semblait en harmonie parfaite ce week-end, entre Macky, Macron et Rihanna. Une contagion d’amour et de partage, un cœur battant à l’unisson voulait inverser la tendance. L’effet d’ondulation s’est saisi de nous pour propager l’amour de cœur en cœur. Merci beaucoup pour ce message de paix et d’espoir.

Macron a donc quitté le Sénégal mais les effets de sa visite retentissent encore dans nos consciences, notre humeur et notre énergie. On s’agripperait presque à lui pour qu’il restât encore car plus rien n’était pareil avec lui. Dès son arrivée dans la capitale, on a eu l’impression que quelque chose de magique nous avait happé et nous communiquait des ondes positives jusqu’à l’hypnose.

Macron, avouons-le, il est frais ! Il en dégage ! Comme un macaron, croquant à l’extérieur et tendre à l’intérieur ! Sa spontanéité, sa bonne humeur contagieuse ont balayé d’un revers de la main toutes les tentations de certains esprits chagrins de faire capoter sa visite.

Et s’il y en un pour une fois qui a bien été choyé dans cette histoire, c’est bien notre président Macky Sall. Les signes d’attention, d’affection et d’empathie, il en eut plein. Et jamais notre président n’a été aussi souriant. Ses dents sont son trésor le plus caché, car certainement il n’a aucune raison de les montrer, ni de sourire puisque du matin au soir il vit les affres de la gestion d’un pays indiscipliné jusqu’à l’absurde.

Ce samedi matin pour autant, sur le pont Faidherbe, il nous surprit à prendre la main de son épouse, flânant gaiement aux côtés du couple français rompu à l’exercice. Pourtant ce n’était pas gagné ! La déclaration de Rihanna comme persona non grata au Sénégal, poussant cette pauvre jeune femme à venir dans notre pays en rasant les murs, cloitrée comme une voleuse, couverte de la tète aux pieds comme si elle était au pays des Talibans. Je suis profondément choquée par l’image qu’un groupuscule a donné de notre pays qui est une république laïque, tolérante et accueillante. Comment imposer à la majorité du peuple sénégalais, constitué à presque 70% de jeunes de moins de 30 ans, (l’âge justement de la chanteuse barbadienne), une vision obscure et rétrograde du monde.

Alors oui, l’éducation est certainement la clé qui sauvera notre pays de ces dérives idéologiques qui menacent son socle, « son but, sa foi, son peuple ». Ce nouvel élan pour l’éducation, emprunt d’amour et de respect est bien le signe que nous vivons sur le continent où se joue l’avenir du monde. Et même si selon Rihanna, « Nous avons encore un long chemin à parcourir » quelque chose me dit que le meilleur est devant nous !

PS : En couchant ces dernières lignes, j’appris que le professeur Hamidou Dia s’en est allé vers d’autres horizons. Car en ce qui le concerne, il ne peut mourir. Ses œuvres sont là pour toujours témoigner de sa présence. Je suis profondément choquée et attristée mais mon ami Hamidou m’a toujours dit que la vie se vivait pleinement et n’était certainement pas une histoire de quantité mais de qualité… Il vécut ! Comme me dit ma fille de 9 ans, c’était un ami doux ! Mots d’enfant certes mais tout y est ! Je lui dédie ce texte d’amour, de paix et d’empathie. Bien entendu mon prochain papier lui sera entièrement consacré.

Categories: OPINION
Tags: ET, Macky, Macron, Rihanna

About Author