Montée des périls

Montée des périls

Bizarre quand même qu’on n’ait pas entendu César Atoute Badiate, commandant du front sud du Mfdc, depuis que 14 personnes sont mortes de manière atroce dans la forêt de Boffa Bayotte, sous les balles et les machettes d’hommes armés. Pourtant, cela s’est passé dans sa zone et les opérations que mène l’armée depuis lors menacent ses positions. Bizarre aussi que ce soit Salif Sadio, commandant du front sud et rival de César, qui monte…au front pour menacer de rompre la trêve tacite qui prévalait en Casamance depuis l’avènement de Macky Sall. Aussi, en lavant à grande eau le Mfdc dans le massacre du 6 janvier, Salif Sadio y incluait-il les éléments de César Atoute Badiate ? Il est permis d’en douter, d’autant que le contentieux entre les deux chefs de guerre pèse lourdement sur les retrouvailles entre forces du Mfdc. En tout cas, si l’Etat du Sénégal ne met pas la pédale douce dans les opérations militaires au sud, une jonction entre Salif et César pourrait être engagée. Et si comme il se susurre les pro-Jammeh reviennent dans le Fogny pour semer le désordre, les problèmes sécuritaires en Casamance pourraient prendre une autre tournure.

(source Les Echos )

Categories: CHRONIQUE

About Author