ABDOULAYE MAKHTAR DIOP DECLARE ATTENDRE DE PIEDS FERMES ATEPA AU TRIBUNAL !

ABDOULAYE MAKHTAR DIOP DECLARE ATTENDRE DE PIEDS FERMES ATEPA AU TRIBUNAL !

Gawlo.net est en mesure de vous révéler que ça va  ‘’chauffer’’ prochainement au Tribunal de Dakar. Le vice-président de l’Assemblée national, par ailleurs Grand Serigne de Dakar, vient de confier à Gawlo.net qu’il a relevé le défi du célèbre architecte et demande à ce que personne ne lève le petit doigt pour jouer au médiateur. Et il insiste ! En effet, suite aux déclarations du Chef supérieur de la Collectivité léboue sur la boucherie de Bofa (en Casamance ), Atépa qui s’est senti diffamé a saisi ses avocats en vue de  porter plainte  pour laver l’affront.

Si l’on sait que les deux antagonistes sont des mastodontes de la République, espérons que la salle où se tiendra le procès ne sera pas réduite en poussière. S’il y avait possibilité de réservation au Temple de Thémis, sûr que le procès serait guichets fermés. Cependant, Gawlo.net regrette que l’on ne soit pas aux temps anciens, car ce genre d’histoire se réglait à l’épée ou au sabre pour les deux chevaliers – dandys qu’ils sont. Mais autres temps, autres mœurs !

M. D.

 

Voir, par ailleurs, les vidéos des deux déclarations.

 

Tuerie de Boffa: Le Grand Serigne de Dakar accuse Atépa

L’assassinat de 14 personnes à Boffa dans le sud du pays est qualifiée de crime par le Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop.  Mais, pour lui, les commentaires et les déclarations qui ont suivi cet acte odieux sont plus choquants.

Ne pouvant pas qualifier les sorties des uns et des autres, il n’a pas manqué de douter de leur bonne foi :« Ceux qui ont parlé m’ont poussé à me demander si ces derniers ne sont pas des plénipotentiaires des rebelles », a-t-il indiqué.

« Comment peut-on excuser ce crime sous le prétexte que ces jeunes sont allés couper du bois », s’est-t-il demandé.

Ce dernier de regretter la position de  Pierre Goudiaby Atépa, Moussa Cissé et Khatab Bodiang sur cette affaire très grave qui a fait qu’une enquête a été ouverte pour situer les responsabilités.

Abdoulaye Makhtar Diop est convaincu que « ceux qui détruisent les forêts en Casamance ont de scieries, des camions bennes…,  et s’invitent à la frontière ;  ce ne sont pas de pauvres étudiants qui ramassent de brindilles et des fagots qui détruisent la foret ».

Dans un autre registre,il indique que « après  35 ans, la résolution d’un conflit armé est réglée par les armes et c’est au terme de cela qu’il ya la paix ».

Pour rappel, au lendemain d’une attaque à Boffa Bayotte qui a couté la vie à 14 personnes parties dans la foret pour chercher du bois, Pierre Goudiaby Atépa et ses camarades ont fait une sortie. Ils ont indiqué que cette tuerie n’est pas un acte indépendantiste. Mais plutôt l’œuvre de jeunes qui se révoltent contre le trafic illicite de bois dans cette partie du Sénégal.

Boffa : Atépa précise sa pensée et porte plainte contre le Grand Serigne de Dakar (vidéo)

Pierre Goudiaby Atepa, président du Collectif des cadres casamançais, croit savoir que sa pensée a été déformée par le prisme d’une certaine presse. « Nous n’avions jamais dit que nous avions les noms des commanditaires des massacres », réajuste l’architecte dans cette vidéo réalisée par notre confrère Kewoulo. Au micro de Babacar Touré, ce cadre casamançais se veut clair : « Pour qu’il ait massacre, il y a eu des faits vérifiables. Il y a que les forêts de Casamance sont en train d’être pillées par des gens qui envoient ces enfants-là faire la basse besogne. C’est de ces commanditaires-là que nous avons parlé. Nous avons leurs noms. Nous savons où ils sont. Nous avons tout transmis à la gendarmerie. J’ai dit que je connaissais les noms des commanditaires qui envoient les jeunes couper le bois dans les forêts casamançaises ». En fait, si on le comprend, il ne parle pas de ceux qui sont d’être les tueurs. Pour traquer ces derniers, l’architecte renvoie aux « analyses balistiques qui vont être faites ».

C’est ainsi qu’il a regretté la sortie de M. Abdoulaye Makhtar Diop qui, selon ses dires, fait partie « des personnes en recherche de publicité gratuite » en l’accusant de la sorte. « J’ai saisi mes avocats…il va en répondre devant la loi », promet Pierre Atépa, très en colère contre le Grand Serigne de Dakar.

 

Categories: A LA UNE, MANSOUR POST

About Author