MÉDIAS : Ces incultes qui nous cassent les tympans

MÉDIAS : Ces incultes qui nous cassent les tympans

C’est connu. La télévision abrutit. Ceci est surtout vrai au niveau de nos télévisions locales  quand ceux qui sont à la commande sont  loin d’être  des lumières et ont réussi à s’imposer par leur belle gueule ou  grande gueule, c’est selon.  Et c’est toujours par ces deux cas de figure. Chez les filles, il faut être de préférence une belle perle  pour taper dans l’œil du chef. Ne pensez surtout pas à la promotion canapé aussi vieille que le monde. Chez les hommes. Si vous êtes un peu benêt  sur les bords et doté d’une grande gueule, vous avez toutes les chances pour crever l’audimat et devenir d’une pierre deux coups une célébrité avec des meufs qui tombent en transes à votre vue.  Et durant ces émissions, leurs animateurs nous livrent leurs certitudes avec aplomb. Et gare à leurs contradicteurs. Et sur toutes les chaines et chaque jour  de la semaine, on nous impose ces messieurs et dames qui veulent de force  nous ingurgiter leur trop plein d’ignorance.  Des animateurs qui viennent y débiter leurs âneries avant de revenir le lendemain s’excuser platement. C’est parce qu’ils avaient réussi à s’en prendre à la croyance d’une communauté. D’autres comme ces prédicateurs  ou prêcheurs  qui ont vécu pleinement leur jeunesse avec tous les écarts, voudraient que nous vivions  comme au temps du Prophète de l’Islam. Ils pourront se réveiller un beau jour et nous dire qu’il faudrait dorénavant  voyager à dos d’âne pour faire son pèlerinage à La Mecque comme le faisait Le Meilleur d’entre-nous. Ils oublient que le monde bouge, les idées aussi. Eux  se veulent des esprits rétrogrades, refusant  tout progrès. Les autres  sont les communicateurs traditionnels emplis de leur suffisance qui déborde. Ils se croient le centre du monde depuis qu’ils roulent carrosse et fréquentent la bonne société. Ils vivent de racket.  Et gare  à celui qui leur refuserait  ce qu’ils exigent. Ils en feront le thème de leur prochaine émission. Narcissiques à souhait, ils nous racontent jusque le  petit coin de leur intimité.  Il y a également ces messieurs  qui auraient dû sauver les meubles. Mais ils sont eux aussi perdus par leur vanité. Certes, ils se prévalent d’un diplôme acquis dans un établissement de prestige. A ces messieurs, il leur fait défaut  d’une culture générale irréprochable et un manque d’humilité. Imbus de leur personne ils s’imposent jusqu’à écraser leurs invités. On ne peut pas leur en vouloir, il leur manque cette élégance intellectuelle qui est en train de déserter les plateaux  de nos télévisions locales. Définitivement ! Et ça donne des messieurs et dames qui nous cassent les tympans. Jusqu’à l’overdose….

Tags: Médias

About Author