Que le gouvernement se le tienne pour dit. Le Grand Cadre des syndicats d’enseignants va enfourcher le cheval de la bataille dès la semaine prochaine. En effet, après l’accalmie d’une année, suite à la suspension de leur mot d’ordre, à la demande des médiateurs et Khalifes généraux, les enseignants du Grand Cadre constatent une négligence de l’Etat concernant les engagements pris. Fort de ce constat, Omar Waly Zoumarou et Cie comptent se faire entendre avec un débrayage et une assemblée générale, mardi prochain, une grève du préscolaire au secondaire, le mercredi, avant d’enchainer avec une plénière pour déterminer un autre plan d’action, le jeudi.
Les Echos