DÉFICIT BUDGÉTAIRE : Une réduction attendue de 3,5% du Pib en 2018, contre 3,7% en 2017

DÉFICIT BUDGÉTAIRE : Une réduction attendue de 3,5% du Pib en 2018, contre 3,7% en 2017

Après avoir enregistré un taux de déficit budgétaire du produit intérieur brut (Pib) de 3,7% en 2017, le ministre de l’Économie des Finances et du Plan annonce une réduction de 3,5% en 2018.

«Pour l’année 2018, le dynamisme de l’économie sénégalaise devrait se renforcer avec un taux de croissance du Pib réel projeté à 7%, après un taux de 6,8% attendu pour l’année courant. Cette amélioration sera portée par le raffermissement des secteurs secondaires et tertiaire avec des hausses attendues respectivement à 7,4% et 7,0%.

«La gestion des finances publiques sera marquée par la poursuite de l’accroissement des recettes budgétaires, la maîtrise des dépenses de fonctionnement et l’amélioration de la qualité des dépenses d’investissements. Au total, le déficit budgétaire devrait être réduit à 3,5% après 3, 7% en 2017», indique Amadou Bâ. Qui ajoute dans la foulée, que «l’inflation sera modérée à moins de 2%».

En revanche,  selon  l’argentier de l’État, «le compte courant devrait s’aggraver légèrement, suite au renchérissement des produits pétroliers importés et à l’accroissement des importations de biens d’équipement qui caractérise une période d’investissement».

Les échanges avec le reste du monde seront quant à eux, caractérisés par une réduction progressive du ratio «déficit du compte des transactions courantes sur Pib». Ainsi, au titre de l’endettement, la prudence et la politique de reprofilage visant à substituer les instruments de court terme par des instruments de long terme, seront maintenues», conclut-il.

 

Source A

Categories: A LA UNE, ECONOMIE
Tags: Economie

About Author