AU LENDEMAIN DU MASSACRE SURVENU DANS LA FORÊT DES BAYOTTES : Ziguinchor enveloppée dans le deuil et la peur

AU LENDEMAIN DU MASSACRE SURVENU DANS LA FORÊT DES BAYOTTES : Ziguinchor enveloppée dans le deuil et la peur
Déjà 3 victimes enterrées le dimanche, les autres rendues à leurs proches hier.

Les populations de Ziguinchor se sont rendues au travail comme d’habitude hier lundi, et les activités quotidiennes se déroulaient normalement dans toute la ville. En apparence, rien ne montré qu’un drame terrible avait frappé la ville samedi dernier à travers l’assassinat de certains de ses habitants. Toutefois, derrière le masque de sérénité, régnait une ambiance et teintée de tristesse et, surtout, de psychose. En fait, les gens ne parlaient que de l’assassinat collectif commis à Barofaye. Ce, aussi bien dans les services qu’a travers les artères de la ville pour d’abord condamner ce qui s’est passé dans la forêt des Bayottes où 13 jeunes gens ont été tués et ensuite se demander comment est-il possible qu’une pareille chose puisse se passer ici encore, alors que tout donnait à croire qu’une paix définitive était en train de s’installer façon progressive et définitive en Casamance. D’ailleurs, certains Zinguinchorois interrogé confient qu’ils avaient même on commencé à oublier les années sombres du conflit armé qui a déchiré la Casamance pendant presque quatre décennies.

Le Témoin

About Author