COUP DUR POUR LA PRESSE MAGAZINE : NOUVEL HORIZON QUITTE LES KIOSQUES !

COUP DUR POUR LA PRESSE MAGAZINE : NOUVEL HORIZON QUITTE LES KIOSQUES !

Une bien triste nouvelle pour la presse en ce début d’année ! Un coup dur pour la presse et la démocratie ! L’hebdomadaire Nouvel Horizon, 21 ans et 1053 éditions à son actif, ne paraîtra plus à partir de l’édition du 5 janvier prochain. «La direction de Panafrican System Production fait part aux abonnés, lecteurs, annonceurs, aux confrères et amis de la décision de suspension de ses activités à partir de ce 2 janvier 2018. Le Magazine Nouvel Horizon, produit phare de l’entreprise cesse conséquemment ses parutions après une ultime publication qui paraît ce 5 janvier 2018», annoncent Abdoulaye Bamba Diallo et Issa Sall dans un communiqué. «Cette décision a déjà été annoncée à tous les personnels le vendredi 29 Décembre 2017 en présence des conseils juridiques de l’entreprise. A tous, il a été proposé un départ volontaire», poursuit le communiqué. Et l’éditeur d’exprimer sa profonde gratitude et ses profonds regrets à tous ceux qui suivent Nouvel Horizon depuis le 26 janvier 1996 et ont apprécié la qualité de leur travail et toutes les publications de PSP proposées (Thiof, Cactus, Champion, Mélokane).

Pour les raisons de cette décision, l’équipe d’Issa Sall explique : «La décision de suspension des activités est la conséquence d’une situation économique en dégradation constante sur huit années consécutives avec des pertes de plus en plus difficiles à supporter. Pour éviter des retards de paiements des cotisations sociales ou alourdir à des niveaux irrémédiables la dette auprès des fournisseurs, cette solution douloureuse a été décidée. La direction a souhaité avec cette suspension d’activités ne pas plonger les personnels dans une précarité dégradante et s’est résolue, par ce moyen, à sauver l’image de l’entreprise  et de Nouvel Horizon tout en s’offrant la possibilité d’une relance ultérieure si les conditions s’y prêtent.

 

Où est l’État ? Où sont les privés ?

 

L’État et les privés  ne devraient pas rester les bras croisés face à cette situation. Nouvel Horizon est devenu une institution. Personne ne doit assister à sa mort sans lever le plus petit doigt. En France, quand le journal «Le Monde » a failli faire faillite, ce sont des privés qui ont injecté de l’argent  parce qu’ils considéraient que le journal était devenu une institution et qu’elle ne devait pas disparaître. Vivement que des privés viennent en aide aux très courageux Abdoulaye Bamba Diallo et Issa Sall pour que cette institution demeure.

 

( source Les Echos )

Categories: A LA UNE, CULTURE

About Author