CHEIKH GADIAGA – CHEIKH AMAR : QUI ‘’TUERA’’ L’AUTRE ?

CHEIKH GADIAGA – CHEIKH AMAR : QUI ‘’TUERA’’ L’AUTRE ?

S’il y a une relation ‘’amicale’’ que l’esprit cartésien ne saurait expliquer c’est bien celle qui existe entre Cheikh Amar et Cheikh Gadiaga. Tant l’un et l’autre, qui se considèrent comme Castor et Pollux ( amis inséparables ) ne se jouent pas moins des tours de sioux ( peuple  considéré comme le plus rusé de la terre ). L’imaginaire populaire se perd en conjectures en essayant de découvrir le secret qui veut que le milliardaire n’arrive pas à se séparer de l’ancien tolard qui lorgne toujours du côté de son fric pour s’en approprier de manière illicite par voie d’escroquerie et de chantage.

L’histoire pittoresque des deux Cheikh a commencé à intéresser les sénégalais dans ce qu’il est convenu d’appeler ‘’L’affaire Mimi Touré’’ du nom de l’ancien PM du président Macky Sall.    

 

Le Sénégal est apparemment un pays bien spécial. Il ne l’aurait pas été que des messieurs aux trajectoires obscures se terraient plutôt que de s’ériger en Messieurs donneurs de leçons. Et l’on peut dire que le  sieur Cheikh Gadiaga demeure   un cas très  particulier et pourrait même faire perdre tout discernement aux psychologues tant l’homme parvient à  s’extirper  des situations les  plus alambiquées  pour se retrouver  dans le cercle des décideurs. On ne lui connait aucune profession. Il est du genre que l’on nomme «  dor kat marteau » pour ne pas dire qu’il vit de roublardise. Patenté escroc de haut vol, il s’est tristement fait découvrir dans l’affaire dite Mimi Toure, du nom de l’ancien  Premier ministre de Macky Sall . Il   avait réussi à soutirer  30 millions de Frs Cfa à Cheikh Amar en se prévalant tantôt de sa  proximité avec Aminata Mimi Touré, le premier ministre, Mme la Première Dame Marième Faye,  Moustapha Niass, la deuxième personnalité de l’Etat et Serigne Bassirou Gueye, le Procureur de la République. Bref, il avait réussi à baratiner l’industriel pour lui faire sortir cash 30 millions destinés à Mimi Touré avec la complicité d’autres ripoux. Pour une affaire aussi gravissime, on n’’aurait effacé de la mémoire collective un homme pareil. Mais voilà !   Sitôt libéré de prison, il est revenu sous  le giron de Cheikh Amar.  Chassez le naturel…. Le revoilà dans ses micmacs. Il sera plus tard arrêté suite à une plainte  de l’homme d’affaires  à qui il voulait soutirer  plusieurs millions. Arrêté et jugé, il sort de prison et se retrouve encore miraculeusement dans la cour de l’industriel.  Il se raconte que le sieur détiendrait un enregistrement compromettant  sur l’homme d’affaires. Toujours est –il que c’est lui qui effectue les sales besognes. Est-ce  pour le compte de l’homme d’affaires ? On ne pourrait être affirmatif. Cependant, nous sommes en mesure de dire  que les séries d’articles incendiaires sur le site senegalinfo.net, dont il est le déclarant propriétaire, portent sa signature. L’on se demande également comment un tel homme qui porte la souillure pourrait s’ériger en donneur de leçon. Lui justement dont  les sales œuvres sont enregistrées dans son casier judicaire. Des articles peu courageux puisque portant la signature d’une rédaction fantôme qui n’existe que dans la tête de l’auteur qui fait plutôt dans la diffamation en racontant des histoires à dormir debout sans   aucune pesanteur. Et il est à parier que quelques hommes aux actes délictuels  sont à la base de  ces articles diffamatoires et peu courageux.  Bref, une campagne de dénigrement peu glorieuse pour des hommes qui se disent sans tache  et dont on sait l’objectif. Le chantage  afin de mettre sous le coude des dossiers très  compromettants qui empêchent leurs auteurs de dormir tranquillement. Mais passer par un énergumène comme Cheikh Gadiaga pour leur sale œuvre, on peut dire que c’est raté. L’homme étant connu comme un escroc. Et comme ceux qui se ressemblent s’assemblent, on peut bien deviner leur funeste intention qui est de faire chanter un homme qui n’a pas leur temps et dont le crédo reste le travail. Pendant ce temps Cheikh Gadiaga et ses amis tapis dans l’ombre pourront toujours pérorer pour brasser du vent. Car rien de ce qu’ils disent ne tient la route. Tout est sorti de leur imagination fertile et sous le chapeau du magicien. La marque déposée des escrocs.

 

Madior Salla

Categories: BLOG MADIOR SALLA

About Author