Faux Billets : « 5 millions en circulation peut causer une inflation »

Faux Billets : « 5 millions en circulation peut causer une inflation »

Depuis le placement en garde à vue du rappeur « Ngaka blindé » pour détention de 5 millions de francs Cfa en faux billets, les commentaires vont bon train. Abdoulaye Seck, professeur en Économie à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, interrogé par la Rfm dans son édition de 12 heures explique à trois niveaux ce phénomène qui prend de l’ampleur à Dakar.

« Le premier élément c’est la facilité des individus de se lancer dans la production et la distribution de faux billets, également les moyens technologiques qui permettent d’éviter les signes monétaire que nous avons. L’autre quand il s’agit de crime. Lorsqu’un crime est fait, les mécanismes légaux de sanction ne sont pas suffisamment dissuasives pour emmener les faussaires à réfléchir deux fois. Ici au Sénégal, il y a deux ans auparavant, il y avait une célébrité qui s’était distinguée. Malheureusement il a été libéré. Alors que c’est un signal que vous envoyez aux éventuels faussaires qui disent que notre système judiciaire ne le criminalise pas », déplore-t-il.

Et le dernier élément c’est l’absence de prise de conscience collective de la population (…) vis-à-vis de ces devises monétaires quant aux conséquences économiques de la circulation de ces billets. Donc si on n’est pas conscient du danger de la circulation de ces faux billets, cela ne nous pousse pas à plus de précautions quant à l’usage. Là, il s’agit d’une quantité de monnaie trop importante qui est en circulation. La conséquence immédiate c’est quoi? C’est une inflation qui engendre la baisse du pouvoir d’achat de la population », met en garde le professeur sur les ondes de la Rfm.

Categories: ECONOMIE

About Author