Amadou Bâ annonce une réduction sur l’endettement de 40%.

Amadou Bâ annonce une réduction sur l’endettement de 40%.

C’est après 5 tours d’horloge de débats et de discussions que les députés ont voté le projet de loi n°28/2017 portant approbation du programme triennal d’investissement public 2018-2020 porté à 6257,843 milliards par rapport au Ptip 2017-2019, une progression de 1466,056 milliards équivalent à une augmentation de 30.6%.
En réponse aux députés qui ont plus axé leur intervention sur les inégalités évoquées dans le dispatching des investissements où Dakar décroche la part du lion avec 21,80% des investissements au moment où les régions de l’intérieur du pays ont moins de 5% sauf, Saint-Louis qui a 5,90%, Thiès 6,50%, Amadou Bâ se veut rassurant. Le critère choisi n’est autre que celui de la démographie et Dakar hormis ce critère, est en concurrence avec des capitales de certains pays comme le Maroc, la Côte d’Ivoire, l’Afrique du Sud et autres.
Le ministre de l’Économie, des Finances et du Plan rassure que le budget n’a de préoccupation que de régler les préoccupations des Sénégalais. L’audace et la prudence en sont le soubassement.
Sur l’endettement, Amadou Bâ estime que ce débat manque de pertinence. Tous les pays du monde s’endettent sans exception. C’est normal et naturel de s’endetter. Le Sénégal est considéré comme un pays à risque d’endettement moindre, contrairement à certains pays de l’Afrique sub-saharienne où ce débat n’est pas à l’ordre du jour comme au Sénégal.
Au moment de son speech, le ministre annonce qu’il a reçu un texto de la la part de la Bid un soutien pour approuver le financement du Pudc à hauteur de 60 milliards. Sur ce, il rassure que le Sénégal n’a pas de risque de surendettement mais dit-il, il faut faire attention et être vigilent.
Selon le ministre qui répond à Mamadou Lamine Diallo, le Pib va évaluer de 30% et bientôt une réduction sur l’endettement qui sera à 40%. En plus, le Sénégal a fait des projections fiables pour les 10 ans à venir sans y inclure évidemment les ressources minières et gazières.

Categories: ECONOMIE

About Author