Dakar-Yoff

Dakar-Yoff
Quelle histoire, que celle de cet aéroport de Yoff qu’on délaisse aujourd’hui pour ce nouveau bijou posé dans son écrin de Diass. Au début, était l’Aéropostale et la mission, c’était de transporter les courrier, plus vite que par mer. Et c’est en Juin 1925 que, pour la première fois, un coucou atterrit sur la piste sablonneuse de Yoff pour apporté de la Métropole juste des plis. Un exploit, réalisé alors par étapes, après plusieurs escales. Entre l’Aibd qu’on inaugure ce matin et ces chevaliers du ciel, des années lumière. Entre-temps, Dakar-Yoff s’est positionné comme le deuxième aéroport au Sud du Sahara, après Johannesburg enregistrant 1,7 million de passagers en 2012. Géographiquement bien placé, Dakar-Yoff a été l’aéroport de dégagement de la navette américain en cas de pépin au décollage. L’aéroport international de Blaise Diagne et Diass vont prendre  le relais et bénéficier de l’héritage, espérons aussi de la notoriété. Mais, de grâce, ne fermez pas LSS, car deux aéroports de rang ne feront pas de mal à un pays qui rêve d’émergence. Paris n’a-t-elle pas gardé Orly malgré Charles De Gaulle?

Les Échos

Categories: CHRONIQUE
Tags: Dakar-Yoff

About Author