Et après?

Et après?
La nuit, circonstance aggravante, a servi de couvert à l’ignominie de la levée de l’immunité de l’honorable député Khalifa Ababacar Sall. Le choix de ce jour de samedi, loin d’être fortuit, répondait au souci de dégager l’arène, au cas où des gladiateurs forcenés tenteraient de prendre d’assaut le centre-ville. Il n’en a rein été. Le projet a donc été déroulé sans fioritures et l’immunité d’un député levée, pour la cinquième fois, sous le régime du Président Macky Sall. Triste record, surtout pour ce président de l’Assemblée nationale, dont le nom sera à jamais liée à ces actes posés, alors que lui-même appelait ses concitoyens à l’espoir, il y a de cela vingt ans, c’était dans une autre vie. Et le commanditaire de tout cela, que compte-t-il gagner dans l’opération, si ce n’est un sursis? Car aussi longtemps qu’on l’exercera, le pouvoir finira par vous filer entre les doigts. Il suffit de regarder autour de soi, pur comprendre que celui de Dieu est seul éternel. Et de deux choses l’une, soit on le quitte la tête haute, soit on est expulsé comme un fœtus arrivé à terme. Alors, lu ko fi jar?

Waa Ji

Categories: LE DOIGT SUR LA PLAIE

About Author