POLITIQUE ET PÉTROLE

POLITIQUE ET PÉTROLE
Ainsi donc, le «Ndeup» national s’est terminé en foire d’empoigne. Un véritable cirque politique où personne n’écoutait personne, chacun voulant parler plus fort que l’autre. Si bien que le ministre de l’intérieur a dû rappeler à ces perturbateurs qu’il est, lui aussi, fort en gueule. Il ne restait qu’à faire prévaloir les biceps. Personne donc apparemment ne voulait dialoguer avec le pouvoir dont le Chef semble faire du «Jaaydoolé». Il se sent si puissant et fort qu’il veut se passer de l’opposition significative avec le malin désir de l’écraser avant 2019. Pour le coup d’envoi, on peut dire que c’est raté en attendant le second épisode de cette comédie «Show». Il faut dire que l’ancien ministre des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio, a volé la vedette à cette grand-messe de nos partis politique. Il a choisi le jour de l’ouverture de ce «Ndeup» pour se rappeler au bon souvenir de ses compatriotes dans une affaire qui sent fort le pétrole. Encore ce maudit or noir qui avait pris le pays en otage alors que l’on n’avait même pas foré un puits. Et c’est fort probable que le pétrole revienne encore au-devant de la scène. Sonko, l’élément perturbateur du pouvoir, vient de donner le nom des prochains sur la liste. Peut-être que les messieurs sur la liste rouge de l’ancien Inspecteur des impôts, limiteront leurs déplacements vers les États-Unis. On ne sait jamais avec ces Ricains, surtout qu’ils ont eu l’idée de confier le pouvoir à un fou qui n’aime pas du tout les Nègres et ne se gêne pas pour le dire. Une chose est sûre, on ne va pas s’ennuyer….

Kaccoor Bi (Le Témoin)

Categories: CHRONIQUE

About Author