Démocrature

Démocrature

Ces concertations qui démarrent demain sous l’égide du ministre de l’Intérieur peuvent-elles donner à notre pays une image différente d’une démocrature ordinaire, comme on en trouve beaucoup à travers le vaste monde? Lion s’en faut? Car, quelque soient les résultats, ils ne modifieront fondamentalement les caractéristiques qui font du Sénégal une démocrature, c’est-à-dire un pays où on accède au pouvoir par la voie des urnes, mais où on exerce ce même pouvoir sans aucun respect des équilibres institutionnels. De ce fait, la démocratie se mue en dictature de l’exécutif, avec la complicité de pseudo-détenteurs des autres pans du pouvoir, qui sont nommés directement ou indirectement par le président de la République. En effet, si le président de l’Assemblée nationale a été bien élu par ses pairs, l’ombre du président de la coalition à plané sur le scrutin. Et ce n’est pas l’arbre qui cache la forêt, car, les investitures pour être député de son camp avaient été régentées par le président de la République. De l’autre côté, si le parquet reste assujetti à la hiérarchie chancellerie, les juges traînent le boulet du chef de l’exécutif à la tête du Conseil de la magistrature. Pour dire que tout n’est pas d’alterner, il faut bien séparer les pouvoirs.

 

Les Échos

Categories: LE DOIGT SUR LA PLAIE

About Author