LE FOOTBALL ET LES GONZESSES

LE FOOTBALL ET LES GONZESSES

Question à mille balles. Peut-on dissocier le football des meufs ?  De tout temps,  l’histoire du ballon rond a été conjuguée avec les gonzesses.   En tout cas dans les championnats des nations  connues pour leur professionnalisme, la vie des stars rime avec les femmes.  C’est qui aura la plus belle femme ! Et ça ne les empêche pas d’être performants. Bref, c’est comme la drogue, il suffit juste de ne pas trop en abuser. Mais voilà, nous sommes en Afrique et plus précisément  au Sénégal. Le royaume des belles femmes connues pour leur élégance.  Les «  Lions » de la génération 92 ont eu leur petite gloire, juste qu’à cette période, la presse n’était pas aussi florissante et développée que maintenant.  Et nos aînés se contrefichaient de leurs coucheries. Même si l’histoire entre le regretté Bocandé et l’artiste Tshala Muana  fit les choux gras de la presse locale de l’époque. Bocandé et bien d’autres. Point besoin de remuer le couteau dans la plaie, surtout que les acteurs sont aujourd’hui plus près des mosquées que des stades. Et vint la génération 2002 amenée par le « Bad » boy, El Elhadji Ousseynou Diouf, le double Ballon d’or. A lui seul, c’est toute une histoire  de coucheries. Ce fut l’époque où également toutes les belles gonzesses à la taille longiligne  voulaient être des mannequins. Et justement, leur célébrité passait entre les bras de ces jeunes joueurs qui croquaient la vie goulument. Il se raconte que si ces meufs étaient devenues si canailles, la faute est à chercher chez la bande à Diouf. Laquelle bande tirait sur tout ce qui était beauté. La suite, on la connait. Après des  agapes  bien arrosées, ils se sont présentés lors d’un match les jambes flasques, pendant que le virevoltant  meneur, tirait la langue sur le terrain durant toute la partie. Bien entendu, ils furent éliminés par plus coriace qu’eux. La raison de cette défaite, on vient de le savoir 15 ans après. Et c’est le président Sall qui vend la mèche. Et pour être diplomatique, il a tout bonnement demandé à ce que l’on éloigne les meufs de ses «  Lions». Et depuis lors, aucune organisation de défense  des femmes n’a protesté contre  cet acte pour le moins misogyne. En tout cas, l’avertissement  est fait. Niangal n’étant pas Gorgui  Wade,  le premier qui outrepassera ses ordres pourrait se voir couper le z…  Sadio Mané et compagnie sont avertis !

Madior Salla

Categories: BLOG MADIOR SALLA

About Author