Baptême

Baptême

Même si leurs échanges donnent l’air d’un dialogue de sourds, ce n’en est point, entre le Président Macky Sall et son prédécesseur Me Abdoulaye Wade. En effet, les deux chefs de file n’ont pas cessé de dialoguer, par presse ou personnes interposées. Et après quelques échanges repris en écho, de part et d’autre, par des thuriféraires sur de supposées retrouvailles ou des enjeux économiques, voilà qu’il s’épanchent sur l’inauguration prochaine de l’aéroport international de Diass, attendue ce 7 décembre. Et là, l’embrouille et de taille, parce que très professionnelle. Macky veut donner au nouvel aéroport le nom de Abdoulaye Wade, Wade, ce qui, tout le monde s’en doute, à commencer par le parrain, est loin d’être neutre. Sans tendre l’autre joue à la gifle du pape Sopi qui ne cesse de l’éreinter, Macky veut soigner un mal par un bien. Or Wade ne tient pas à lui faire cette faveur et tient à ce que le nom de Blaise Diagne qu’il a lui même donné à «son» aéroport soit maintenu. Que Macky construise donc quelque chose de grand et donne le nom d’Abdoulaye Wade à l’édifice. Comme ce dernier est le plus diplômé du Caire au Cap, Pourquoi pas la future Bibliothèque nationale

Les Échos
Categories: LE DOIGT SUR LA PLAIE
Tags: Baptême

About Author