CHARMANT PAYS

CHARMANT PAYS
Il ne faut point en douter ! Autant le Sénégal reste un charmant pays, autant sa presse se distingue par de troublants partis-pris. Et il a fallu que l’ancien Président tire des missiles depuis Touba pour que certains confrères sortent des tiroirs des histoires anciennes qui pourraient mettre en délicatesse l’ancien chef d’État avec quelques cités confrériques. Pour le nouvel aéroport, on lui  fait également jouer un rôle de prédateur tandis que son successeur, lui, est élevé au rang de génie-bâtisseur. C’est de bonne guerre… Et quand le peuple porte le deuil du Khalife général de Léona Niassène, faisant même dans la pudeur face à l’exploit des «Lions» qui retrouvent le football mondial ou que le Chef suit seul le match dans son vaste salon, y a le ministre Conseiller, pardon, Youssou Ndour qui se contrefiche de ce deuil pour faire cramer le Grand Théâtre. Bien sûr, personne ne s’en offusquera puisqu’il semble que les confréries ne sont pas traitées sur le même pied. Selon que l’on est Mouride, Tidiane ou autre, y a toujours une différence. Bon, bon ! Farba Ngom ne s’est pas promené entre Dakar et Roissy avec 36 millions. Il ne possédait que 25 pauvres millions. Et c’est pour la bonne cause. Faire soigner sa maman. La vie d’une mère n’a pas de prix, surtout que dans nos hôpitaux, on y meurt bêtement. Il ne faut pas lui en vouloir. Et il n’est pas seul. Sa tante et sa douce moitié l’accompagnent. Personne ne viendra lui demander des comptes sur la provenance de ces pauvres 25 millions. Il est le griot attiré du chef en plus d’être député. Il peut bien se le permettre. Et tant pis pour tous ces gueux qui meurent dans nos hôpitaux. Et si tout s’est ébruité depuis Roissy, c’est parce qu’il y avait à côté un maure qui se nomme Mohamed Massaly. C’est aussi ça un des charmes de ce pays pas comme les autres. On nous appelle même à festoyer jusqu’en juin 2018 en oubliant nos malheurs pour ne vivre que le temps du football et qui passe par la réélection de Macky en 2019. On peut toujours rêver ! Cela dit, pour Macky, le réveil risque d’être douloureux.

Kaccoor Bi (Le Témoin)

Categories: CHRONIQUE

About Author