LES JOYEUSETES DE LA SEMAINE

LES JOYEUSETES DE LA SEMAINE

Au rythme où va l’actualité politique au Sénégal, il ne fait l’ombre d’aucun doute  que Khalifa Sall, le maire de la capitale incarcéré depuis plus de sept  mois, pourrait être élu l’homme de l’année. On peut dire que c’est lui qui fait, à son corps défendant, le Buzz. Ou qui dirige l’actualité politique. C’est en tout cas,  la première fois dans l’histoire politique du Sénégal, qu’un homme politique est élu député durant son incarcération.  Sept mois de privation de liberté, d’arguties judiciaires  développées par ses avocats, pendant que la Justice se faisait fort comme un roc pour le retenir à Rebeus. Elu député, ses avocats ont vite fait de demander à ce qu’il soit remis en liberté. Par la voix du ministre de la Justice, qui est également avocat, et plus tard le Proc, on lui dénie le titre de représentant du peuple. Il ne serait qu’un vulgaire voleur, disent ses détracteurs.  Toutes les juridictions  à qui on a présenté le dossier de l’édile de Dakar, entonnent la même chanson. Il était un simple mortel lors de son arrestation, son élection à l’Assemblée nationale ne peut lui faire bénéficier d’une immunité.  C’est dit et c’est comme ça ! Et voilà que le Proc, qui sort de son long sommeil depuis l’affaire des insulteurs de la toile, se souvient qu’il est bien député. Et qu’il faut que l’Assemblée nationale fasse fissa lever son immunité.   C’est à n y rien comprendre !!!!  En tout cas ses camarades qui ont battu le macadam samedi, sont prêts à aller au charbon. Barthelemy Dias promet l’enfer au pouvoir.  Seulement  la machine de l’Assemblée nationale  n’a pas attendu  pour se mettre  au boulot. Pas de doute, Khaf doit aller se chercher de puissants marabouts, s’il veut être en 2019, Khalif à la place du Khalif de l’avenue Léopold Sédar Senghor. En tout cas, cette semaine, malgré que Thirerno Alassane Sall veuille instaurer de nouvelles valeurs dans ce pays de débauche, y en a que pour le maire de Dakar. TAS n’a qu’à être fort, prêt pour recevoir des missiles. Il pourrait voler la vedette à Khaf. En tout cas,  ses anciens camarades ne lui feront pas de cadeaux. Ils chercheront vaille que vaille à le « tuer ». Et ça commence déjà !! Mais une chose reste sûre, si la sommation   « interpellative » servie à Boubacar Ndour et à l’élément hors du commun qui se fait appeler Birima, par Ousmane  Sonko  aboutisse,  il ne fait l’ombre d’aucun doute que l’on ne va pas s’ennuyer quand ils seront appelés  au prétoire. Ça, c’est une des joyeusetés de  ce pays où chacun a droit à la parole pour dire du n’importe quoi sur n’importe qui. Pas besoin de se sentir scandalisé. Cela fait le charme de Galsen. Comme cette déclaration saugrenue  de celui qui porte la parole chez les Socialistes et qui soutient  tirer sur son joint quand l’envie de  tomber dans les bras de Morphée  l’agite.  Mais que fait donc le Proc pour enquêter ? Sur quoi ? Xam !! On ne faisait que passer. A la prochaine !

Tags: de, JOYEUSETES, la, Les, SEMAINE

About Author