FLAMBÉE DE GRIPPE À DAKAR: PÉNURIE D’AGRIPPINE DANS CERTAINES PHARMACIES

FLAMBÉE DE GRIPPE À DAKAR: PÉNURIE D’AGRIPPINE DANS CERTAINES PHARMACIES
Dans son édition de vendredi dernier, «Le Témoin» avait fait état d’une flambée de grippe qui fait rage à Dakar. D’ailleurs dans plusieurs pharmacies de Dakar, certains médicaments comme l’Agrippine sont en rupture. «Surtout les médicaments fabriqués par des laboratoires européens considérés comme les plus efficaces pour le traitement symptomatique des affections douloureuses et fébriles. Mais la rupture n’est pas encore totale puisque d’autres pharmacies en ont.  Mais nous, nous n’en avons plus !» a fait savoir un docteur-pharmacien de la place. Comme nous l’avions expliqué, en cette fin de saison pluvieuse, les gens sont  terrassés par une terrible grippe saisonnière. Maux de tête, fièvre, courbatures, douleurs musculaires, toux sèche, écoulement nasal etc., tels sont les symptômes qui ont poussé les uns à garder le lit «domestique», les autres à se faire hospitaliser en urgence. Une semaine après notre info, cette grippe saisonnière refuse toujours de s’éloigner. Pire dans certains cas, cette «épidémie» saisonnière est doublée d’un paludisme silencieux. D’où l’afflux inhabituel de nombreux patients grippés dans différentes structures hospitalières de la région de Dakar: Hôpital Cto, Samu municipal de Dakar, Hôpital Youssou Mbargane de Rufisque, Dispensaire Nabil Choucair, Centre Gaspard Camara de Grand-Dakar, Hôpital de Pikine etc… Mais il n’y a pas de quoi s’alarmer car avec un bon traitement, la grippe est vaincue au bout de 3 à 7 jours. Oui, vaincue malgré la solidarité du palu qui lutte à ses côtés…


GRIPPE

Dès le lendemain de la parution de notre article, c’est-à-dire samedi dernier, nos confrères de «Vox Populi» avaient consacré un dossier à cette épidémie de grippe. Une méchante maladie qui ne touche pas seulement le bon peuple mais ose aussi s’attaquer aux «en haut d’en haut», c’est-à-dire aux éminences qui dirigent ce pays. En effet, comme nous l’a confié le patron d’une grande société nationale, «vous ne saviez pas si bien dire lorsque vous avez titré sur l’épidémie de grippe qui sévit, dans une de vos éditions. En effet, hier (Ndlr, mardi), nous étions en réunion de Secrétariat exécutif national (Sen) au Palais. Eh bien, je peux vous assurer que la moitié des participants étaient grippés. Et comme ils ne pouvaient pas se dérober à cette réunion convoquée par le Président, ils ont fait des efforts surhumains pour y participer. Mais il n’y avait qu’à les voir pour savoir à quel point ils étaient atteints…» Preuve que les tout-puissants dirigeants de l’Apr peuvent ressentir les mêmes maux que le bon peuple !

Le Témoin

Categories: POTINS D'ICONE, SANTE
Tags: Grippe

About Author