Bravades

Bravades
Il n’y a rien de plus kafkaïen que la posture du Sénégal, se glorifiant de son élection au Comité des droits de l’homme des Nations-Unies. Comme c’est en compagnie de la RDC de Kabila, l’Angola et le Nigeria, pays où les droits humains ne sont certainement pas moins malmenés qu’ici, Sidiki peut fêter son score de 188 voix sur 193 votants. Mais, car il y a un gros mais, nul n’étant prophète chez soi, les sénégalais peuvent rester dubitatifs quant à l’aura dont veut s’entourer notre diplomate en chef. Parce qu’en matière de droits de l’homme, il va falloir bien balayer devant notre propre porte, avant d’aller à Genève brocarder des pays liberticides. Car, l’affaire pendante du maire de Dakar Khalifa Sall, élu député et maintenu en prison, alors qu’aucune condamnation ne l’y retient, constitue bien une poignée de sable dans le couscous du garde des Sceaux et de son mentor. Le lobbying diplomatique dans la sous-région a bien porté ses fruits, mais nos voisins doivent se gausser in petto de nos bravades droits de l’hommistes, puisque eux savent bien ce qui se passe chez nous.

Waa Ji (Les Echos)

Categories: BILLET DE JOUR
Tags: Bravades

About Author