YAMBA: C’EST LA PÉRIODE DE GRANDES RÉCOLTES !

YAMBA: C’EST LA PÉRIODE DE GRANDES RÉCOLTES !

Décidément ! Ces derniers temps, les agents des douanes ont mené de vastes opérations de lutte contre la drogue. Plusieurs saisies de cannabis (yamba) ont été faites sur l’ensemble du territoire national. Et précisément sur les différents axes frontaliers menant au Mali, en Gambie et en Mauritanie. Pas un jour sans que les douaniers ne procèdent à des saisies de yamba et à des arrestations de trafiquants internationaux. Les mauvaises langues diront que nos amis gabelous s’éloignent ainsi de leur mission officielle de protection de l’économie mais enfin… En poussant sa curiosité sur la recrudescence de ce trafic, «Le témoin» a appris que les cultivateurs de l’«herbe qui tue» sont dans la période de grande récolte qui survient à la fin du mois de septembre et au début d’octobre. Une grande récolte qui provoque un afflux de trafiquant venus s’approvisionner en «yamba» en Casamance. En effet le Sénégal, par le biais de cette dernière région, figure parmi les premiers producteurs de cannabis au niveau des pays francophones d’Afrique de l’Ouest. Devant, le Nigeria et le Ghana chez les anglophones. Il est vrai que le développement de cette culture est lié à l’impunité qui sévit dans les zones rebelles en Casamance où l’Armée sénégalaise tarde à mener dans les champs des opérations de destruction de plantations de «yamba». Le «yamba» dont le produit de la vente, ainsi que celui provenant du négoce de noix d’anacarde, constituent les moyens de financement des rebelles du Mfdc.
LUTTE CONTRE LA DROGUE: LES DOUANIERS MULTIPLIENT LES FRONTS

En dehors de sa mission fiscale consistant à pourvoir en recettes le Trésor public, la douane est un corps très actif dans la lutte contre la drogue. Dans les postes frontaliers, les gabelous ont obtenu d’excellents résultats dans ce domaine au cours des derniers jours où plusieurs opérations de saisies de yamba ont été menées. Et pas plus tard qu’hier, les éléments du commandant Khoutoub Guèye de la Zone Nord, en service aux postes de Linguère et de Semmé, ont saisi une importante quantité de chanvre indien dissimulée à bord d’un véhicule 504. Dans la même foulée, ils ont découvert que le véhicule contenait également plusieurs cartons de médicaments (paracétamol) d’une valeur de 600.000 FCfa. Pendant ce temps, les éléments de la brigade mobile de Koumpentoum faisaient «crever» un autobus transportant des centaines de kilos de chanvre indien. Une récolte une provenance à Sédhiou pour l’approvisionnement des ambulants et autres grossistes implantés à Dakar. Par contre, les gabelous de Mpack, eux, ont investi les champs de devises monétaires. Par miracle ou flair douanier, les douaniers de la Zone Sud (Ziguinchor) ont saisi 200.000 euros et 13.300 euros (23 millions Cfa) cachés dans le moteur d’une Renault Laguna. Comme quoi, les douaniers ont plusieurs flèches dans leurs carquois… Diadieuf !
Le Témoin

About Author