AJUSTEMENT

AJUSTEMENT

La diplomatie, c’est le contact direct, la fréquentation, pour ne pas dire la drague. Et le Sénégal a longtemps eu mal de regarder de haut ses voisins, oubliant que ces derniers, pour avoir été, toute la colonisation durant, sous pratiquement son administration, gardent une certaine dent contre lui. Et, de ce fait, le jalouseront toujours quelque part. Alors, la bonne posture, face à cette situation qui n’est pas nouvelle, faute de pouvoir jouir de l’intelligence d’un Senghor, qui n’avait pas hésité à céder des proportions du territoire national, c’est de garder un contact permanent et au plus haut sommet (un coup de fil régulier peut entretenir la flamme). Mais aussi éliminer toute condescendance ou complexe de supériorité, reposant également sur ce rapport évoqué plus haut entretenu par le colon. Les citoyens, également, ont leur rôle à jouer dans cet ajustement diplomatique, par un respect de l’autre. Trouver quelqu’un chez lui et vouloir lui donner des leçons, c’est vraiment se croire le nombril du monde. Ce qui est bien sénégalais.
Waa Ji (Les Echos)

Categories: BILLET DE JOUR

About Author