A PROPOS DE L’OFNAC

A PROPOS DE L’OFNAC
L’on ne comprend vraiment ce que fait Seynabou Ndiaye Diakhaté à la tête de l’OFNAC. Si avec Nafi Ngom Keïta, le machin donnait l’illusion de lutter contre la corruption et la concussion, avec l’actuelle dirigeante, osons le dire, c’est de la foutaise. Et c’est aussi dans le régistre de la foutaise qu’il convient de ranger cette volonté de vouloir demander à Cheikh Béthio des comptes sur le pactole de 270 millions qu’il a reçu d’une de ses épouses Sokhna Aïda Thioune. Lou ci yonou Seynabou Ndiaye Diakhaté? Waané rek xana et recherche de buzz. Mais Béthio Thioune ne se laisse guère impressionner puisque, à travers, la cellule de communication des Thiantacounes, il n’a pas attendu pour apporter des précisions sur cette affaire. «La somme (270 millions FCfa, Ndlr) est issue de la seule collecte effectuée par Diawrigne Universelle Sokhna Aïda Thioune auprès des talibés et Daara du Cheikh, placés sous sa responsabilité». Bien dit ! Niaw. La cellule de communication des Thiantacounes souligne que la collecte des participations des autres Daara se poursuit, sous la responsabilité des autres Diawrignes. Par conséquent, explique la cellule de com, les talibés ou affiliés sont priés de redoubler d’efforts en direction du Magal, qui arrive à grands pas, et de rester concentrés sur cette grande œuvre à laquelle Serigne Touba nous a fait l’insigne honneur de pouvoir participer, si humblement. Sur ce, la cellule indique qu’alors le ton est donné, pas de place à la polémique. Comme disait l’autre, «on n’arrête pas la mer avec ses bras», conclut-elle. Non vraiment, la patronne de l’OFNAC est attendue sur des choses plus sérieuses, concernant la gestion de nos gouvernants. Alors que, depuis qu’elle a été nommée, en juillet 2016, non seulement on attend encore le rapport 2016, ce qui est inexplicable, aucun dossier sérieux n’a été instruit par l’OFNAC. Non, il y a à regretter quelque part Nafi Ngom Keïta qui avait réussi à donner une âme à la trouvaille de Macky Sall qui peine à asseoir son utilité. Peut-être que les papys et mamys retraités casés au détriment de la jeune relève, eux, jugeront l’utilité de l’OFNAC. Et aussi la CREI…

Kaccoor Bi (Le Témoin)

Categories: CHRONIQUE
Tags: à, de, L'OFNAC, PROPOS

About Author