Odinga se retire de la présidentielle kényane du 26 octobre

Odinga se retire de la présidentielle kényane du 26 octobre

Le candidat de l’opposition kényane, Raila Odinga, a annoncé mardi qu’il se retirait de l’élection présidentielle du 26 octobre, un scrutin ordonné par la Cour suprême après l’invalidation de la réélection d’Uhuru Kenyatta le 8 août dernier pour irrégularités.

Raila Odinga avait menacé à plusieurs reprises de boycotter cette nouvelle élection si des membres de la commission électorale qu’il accuse d’avoir couvert les irrégularités n’étaient pas remplacés.

« Dans l’intérêt des Kényans, de la région et plus largement du monde, nous estimons que le mieux sera que la National Super Alliance (NDLR, coalition de l’opposition) soit absente de l’élection présidentielle prévue pour le 26 octobre 2017 », a-t-il dit au cours d’une conférence de presse.

Le chef de l’opposition kényane a fait cette annonce alors même que les élus du parti Jubilee au pouvoir débattaient d’amendements à la loi électorale, dont l’un prévoit qu’en cas de retrait d’un des deux candidats à la présidentielle, l’autre est automatiquement déclaré victorieux.

La séance parlementaire était boycottée par l’opposition.

Lundi, plusieurs centaines de personnes ont défilé à Nairobi pour réclamer le rejet d’un autre amendement limitant la possibilité pour la Cour suprême d’invalider le résultat des élections.

Dans le même temps, la Commission kényane des droits de l’homme a rendu son rapport sur les violences post-électorales du mois d’août, qui ont fait selon elle au moins 37 morts pendant les trois jours qui sont suivi le scrutin du 8 août.

Reuters

Categories: INTERNATIONAL

About Author