«DENTITÉ»

«DENTITÉ»
Les cartes biométriques Cedeao ne semblent plus avoir la cote, tant les lenteurs constatées dans leur délivrance ont fini par les dévaluer aux yeux des Sénégalais. Surtout ceux qui n’ont pu voter aux dernières législatives faute de recevoir le précieux sésame. Pour dire que les cartes numérisées, produites du temps du pape du Sopi et dont les premières ont expiré depuis belle lurette, continuent un parcours moult fois prolongé. Hé oui, le flop des législatives a la vie bien dure. Raison qui fait que le nouveau ministre de l’Intérieur en a hérité et a dû encore proroger jusqu’au 31 décembre la validité des cartes numérisées expirées. On tient tellement à ces cartes de Gorgui, qui du reste sont plus nettes, que celles n’ayant pas expiré ont toujours droit de cité jusqu’à nouvel ordre. Il faut comprendre dans tout ce méli-mélo que la confection de celles biométriques n’est pas de tout repos, malgré leur coût exorbitant. Vous en voulez une sans données électorales? Oui ce sera bientôt possible. 52 milliards pour toute cette gymnastique, quelle galère.

Waa Ji

Categories: LE DOIGT SUR LA PLAIE

About Author