‘’BUZZ’’ A TOUT PRIX : LA LETTRE DU CONTINENT EST – ELLE DANS LE LOT ?

‘’BUZZ’’ A TOUT PRIX : LA LETTRE DU CONTINENT EST – ELLE DANS LE LOT ?

Sommes – nous obligés de constater que le bimensuel français fondé par Antoine Glaser et coaché actuellement  par Frédéric Lejeal verse maintenant dans le ‘’Fake news’’ ?  Comme le font , à présent,   la plupart des publications en ligne qui, soucieuses de créer du ‘’buzz’’, foulent au pied les règles les plus élémentaires de l’éthique et de la déontologie. Ou, plus grave, La Lettre du Continent est-elle devenue poreuse à la manipulation ?

Nous saisissons la perche tendue par nos excellents confrères du quotidien Libération, dans son édition du jeudi 28 septembre 2017,  pour montrer que le traitement fait de l’info concernant la visite de la Première dame du Sénégal à l’ancien président de la République Me Wade, lors de la Tabaski 2017,  laisse perplexe. Nous pouvons comprendre que les animateurs de cette publication puissent ne pas maîtriser les réalités socio – culturelles du Sénégal  notre pays,  mais aller jusqu’à prendre une visite rendue le jour de la Tabaski ( ziaar ) comme une bulle politique relève, sans équivoque,  d’une intention de nuire et d’une escroquerie intellectuelle bien pensée. Il est vrai que les sorties de la Première dame charrient beaucoup d’intérêt et de supputations à la fois loufoques et inimaginables, mais l’exploitation pernicieuse qu’en a faite La Lettre du Continent, ou son commanditaire, est tout simplement machiavélique. Même si l’on pourrait dire que dans la mare boueuse de la politique tous les coups sont permis pour salir ou déféquer sur l’adversaire,  ici, il ne s’agissait pas d’un fait politique, mais bien d’une pratique  sociale qui sacrifie aux bonnes habitudes des mœurs socio – culturelles de la société sénégalaise.

Mais qui a donc actionné, un mois après les faits, le bimensuel français pour pondre un ‘’buzz’’ qui tue ? Les regards de nombreux observateurs avertis restent rivés  sur  Karim Wade qui a l’habitude de manipuler La Lettre du Continent à sa guise et  d’en faire sa pâte à modeler au mépris de la ligne éditoriale de cette dernière.  En effet,  cette publication qui prétend ne pas prendre de publicité, reçoit – elle de substantiels  ‘’appuis’’ de la part de ses ‘’bailleurs’’ qui lui permettent de survivre et de voguer sans problèmes ? Le sieur Karim Wade en fait – il partie ? L’on peut bien se poser cette question si l’on se remémore  de la série d’articles publies par LC pour laver Wade – fils lors de la traque des biens mal acquis. La lettre du Continent avait même, à l’époque, publié en exclusivité les résultats des commissions rogatoires innocentant Karim. Notons que LC a toujours a été aux premiers aguets, disent certains, pour défendre Karim et ses intérêts.

Comme nous l’avions déclaré, en son temps, à propos du journal ‘’Le Monde’’, La Lettre du Continent est loin d’être la Bible. Il est révolu le temps où, pour montrer qu’ils étaient ‘’à la page’’, les intellectuels et cadres africains post – indépendance devaient, absolument,  être abonnés au quotidien Le Monde, à l’hebdo  Jeune Afrique ou écouter RFI.

Qu’on se le tienne pour dit ! Nous avons été, pendant longtemps, pris dans les rets du regard dominateur de cette presse occidentale, mais nous avons grandi et avons maintenant  changé.

 

Mansour DIENG

 

PS : Prochain article : Aider la Première dame à ‘’mieux’’ communiquer !

Categories: MANSOUR POST

About Author