PROJET APEFAM II: AMADOU BÂ SIGNE DEUX CONVENTIONS DE 32 MILLIARDS AVEC L’AFD

PROJET APEFAM II: AMADOU BÂ SIGNE DEUX CONVENTIONS DE 32 MILLIARDS AVEC L’AFD

Le ministre de l’Économie, des Finances et du Plan a paraphé, hier soir, avec le Directeur général de l’Agence française de développement (Afd), deux Conventions de partenariat pour le financement du projet de Promotion des exploitations familiales agricoles dans la région de Matam (Apefam II).
D’un montant total de 32 million d’euros, soit près de 21 milliards de Fcfa, ce financement va contribuer à «l’amélioration des conditions de production et de commercialisation des produits agricoles et adapter un système efficace et consensuel de gouvernance des ressources foncières».
Selon Amadou Bâ, cet accord de partenariat avec l’Afd va permettre une «mise en valeur durable et équitable, ainsi qu’une bonne maintenance des aménagements et infrastructures», dans cette partie du pays. A en croire l’argentier de l’État, c’est un bon moyen de lutter plus efficacement et durablement contre la pauvreté et participer davantage au développement des activités à fort potentiel économique.
Mieux, ajoute le ministre de l’Économie, des Finances et du Plan, «l’Agence française de développement a accordé, depuis la mise en place du Plan Sénégal Émergent, 77 089 137 euros, soit environ 508,4 milliards de F Cfa. Ce, à travers 30 Conventions de financements conclues, dépassant 180% des engagements financiers de la France pour la mise en œuvre du Plan d’actions prioritaires (Pap) 2014- 2018) du Pse».
Embouchant la même trompette et accentuant les déclarations de Amadou Bâ, le Directeur général de l’Afd a salué l’importance des accords de Conventions signés. Pour lui, cela permet de «mettre en place des infrastructures rurales performantes, grâce à la réhabilitation de l’extension de périmètres irrigués villageois, l’aménagement de cuvettes de décrue, la construction de piste de production mais aussi, la création et la réhabilitation d’aménagements collectifs hydroagricoles, hydropastoraux et des infrastructures de stockages, entre autres».
Pour rappel, cette signature de Conventions a eu, comme cadre, le Centre international de conférence Abdou Diouf de Diamnadio. Ce, en marge du 3e Forum : “Investir en Afrique” ouvert, depuis lundi.

Le Témoin

Categories: ECONOMIE
Tags: APEFAM, II, PROJET

About Author