BREJNEV TALLA

BREJNEV TALLA
Dans un document signé par un mystérieux «collectif des travailleurs pour le redressement de la RTS», on peut lire ceci: «Atteint par la limite d’âge, Racine Talla, qui fête ses 60 ans le 29 septembre 2017, manœuvre désespérément pour décrocher une prolongation aux fins de se maintenir à la tête de l’audiovisuel public. Le président de la République qui doit prendre dans les plus brefs délais les mesures idoines pour corriger les dysfonctionnements dans sa gestion opaque, désastreuse, nébuleuse, clientéliste et ethnique, est ainsi interpelé. (…) Depuis l’arrivée du Président Macky Sall au pouvoir, la Rts a reçu, en termes de subventions, plus de 40 milliards de francs Cfa. Cette manne financière a été très mal gérée par Racine Talla. La gestion des finances de l’entreprise est loin d’être rigoureuse. Une absence totale de planification des dépenses est notée. Les états financiers couvrent la gestion des années 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016 n’ont pas été présentés aux structures compétentes. Ce qui confirme toute l’opacité qui entoure la gestion de la Rts.

Les corps de contrôle de l’État, en l’occurrence la Cour des Comptes et l’Ige ont toutes les raisons de se pencher sur la gestion du Dg de la Rts, Racine Talla, par ailleurs maire de Wakhinane Nimzatt, dont le cumul indécent de fonctions est injustifié et décrédibilise la Rts.

En moins de cinq ans de présence à la Rts, Racine Talla a changé deux fois de véhicule de fonction, ce qui est interdit par les textes, même s’il en a fait bénéficier, par ailleurs, à ses directeurs pour mieux les tenir.

Le dernier véhicule de fonction, une Toyata Land Cruiser V8 qu’il a acquise pendant la campagne des législatives de 2017, a coûté pas moins de 80 millions de francs Cfa». Soit l’équivalent de 20 mois du «tong-tong» mensuel de 4 millions de francs versé à un parti comme la LD.

Le Témoin

Categories: ACTUALITÉS
Tags: BREJNEV, TALLA

About Author