L’INTERVIEW DE PIKINI, UNE VRAIE ESCROQUERIE INTELLECTUELLE !

L’INTERVIEW DE PIKINI, UNE VRAIE ESCROQUERIE INTELLECTUELLE !

Il y a de cela quelques semaines, nous avons eu au bout du fil, une dame se prénommant Yacine et qui sollicitait une interview. Quand nous lui avons demandé quel genre d’interview elle voulait, elle nous dit que c’était pour parler de notre carrière et de nos projets. Sans arrière pensée et compte tenu du fait que la structure ‘’Pikini’’, dont elle se réclamait, appartiendrait à un ami, nous lui avons demandé à quelle date elle le voulait. Elle choisit le lendemain, mais notre agenda très chargé ne nous permit pas de lui donner notre ok. C’est après plusieurs tentatives infructueuses que avons pu  accéder à sa demande.

Devant nous le jour J, elle lança avec extase et emphase cette saillie : ‘’Enfin j’aurai mon buzz !’’. ‘’Ici tu n’auras pas de buzz, car notre trajectoire n’est pas si extraordinaire !’’ était notre seule réponse.. Mais nous étions loin de nous  imaginer que cette Lucifer avait un agenda caché. Car selon cette nouvelle faune de ‘’journalistes’’ qui infestent la presse, surtout en ligne, la recherche du buzz à tout prix était une pitance quotidienne. Et Adja Diallo a raison de dire que pour que cette presse rapace puisse  exister et prospérer, il leur faut parler d’elle. Soumboulou, Sokhna Aidara et d’autres célébrités, dont les noms  ont été évoqués  dans cette interview, étaient des proies que la sinistre Yacine, Bèye du nom, voulait croquer à pleines dents pour satisfaire son destin de sangsues.

La preuve est que l’interview n’a pas été publiée dans son intégralité, dont près de 80 % parlaient de notre parcours professionnel. Leur modus operandi a été d’en publier des extraits aux titres accrocheurs mais infects et   qui ne reflètent rien du contenu. C’est une véritable escroquerie intellectuelle, validée par le top management de la rédaction de Pikini qui a eu la prouesse de laisser entre les mains de gens à l’expertise douteuse et à la formation professionnelle au rabais, des allumettes qui leur permettent de mettre le feu partout où ils passent.

Nous ne sommes pas les seuls à nous plaindre. D’autres nous ont câblé pour nous appuyer. Les prochaines cibles sont donc averties !

( A suivre … )

 

Mansour DIENG

Categories: MANSOUR POST

About Author