CONTREPOINT : QUAND UN INSULTEUR PUBLIC SUSCITE DE L’ADMIRATION, C’EST LE SENEGAL QUI EST TOMBE SI BAS !

CONTREPOINT : QUAND UN INSULTEUR PUBLIC SUSCITE DE L’ADMIRATION, C’EST LE SENEGAL QUI EST TOMBE SI BAS !

On  a  dû, en si peu de temps, nous le changer,  ce cher Sénégal !  En tout cas, plus qu’un dérèglement social collectif,  notre pays  semble avoir perdu ses repères et ses ressorts les plus solides qui tenaient nos valeurs si riches et si belles et qui font la fierté d’autres pays. Des convenances sociales si chahutées si bien qu’il en est arrivé que l’on fasse d’un adulte dont l’exercice  favori est d’insulter, un héros.

On aurait bien compris, si ce sont nos enfants qui constitueraient la bande d’admirateurs du sieur Assane Diouf. Mais il se trouve que ce sont des grandes personnes et des hommes qui aspirent à diriger le pays qui semblent cautionner cette bravade  du sieur Diouf dont le psychologue et clinicien, Serigne Mor Mbaye douterait  de son équilibre mental. En arriver à ce point où un offenseur  est adulé par certains de nos compatriotes jusqu’à faire la Une des périodiques qui en font un fonds de commerce. A ce stade de déliquescence morale, il faut reconnaitre que  le pays est tombé si bas jusqu’à patauger dans les détritus et les caniveaux infectes de la grossièreté . Il nous faut revenir aux principes édictés par les régulateurs sociaux, dont aucun n’aurait  cautionné ce dérèglement du Sieur Assane Diouf. Un énergumène  dont la conduite frise la folie. Et si la meute en arrive à le suivre, c’est là où se situe le danger et qui fait du Sénégal  un pays en décrépitude morale et en délitescence imminente. Il est temps de se ressaisir. Assane Diouf n’est assurément pas un modèle ni pour nous ni pour nos enfants que l’on doit éloigner de ce très singulier bonhomme . C’est un contre –valeur qui mérite plus un psychologue que de voir des politiciens, en mal de réussite, s’accrocher à ses inepties.

GAWLO.NET

Categories: BLOG MADIOR SALLA

About Author