Lionnes, Lions, moutons, Étalons

Lionnes, Lions, moutons, Étalons

A partir d’aujourd’hui et jusqu’au 5 septembre, nombre de goorgoorlu vont sortir de leur esprit les simagrées des politicards qui ne cessent de nous pomper l’air, pour se tourner vers une tâche des plus ardues, ménager les Lionnes, les Lions, le bélier et les Étalons, qui en principe ne font pas très bon ménage. N’empêche patriotes jusqu’au bout des ongles, les Sénégalais vont se coller à l’équipe nationale féminine de basket, qui engage la conservation de son titre de championne d’Afrique dès ce matin à Bamako, face à la Guinée. Marathon que les Lionnes, expérimentées à souhait, vont aborder match après match pour aller au bout et ramener le trophée. En même temps, les pères et mères de famille traqueront le bélier, devenu objet de toutes les convoitises, en direction de la Tabaski dont le compte à rebours semble s’accélérer, alors que l’argent est devenu évanescent. Sûr que la fin du mois sera stressante. Dès le mouton immolé, quelque difficile que cela soit, les Lions seront sur la sellette, pour chevaucher les Étalons. Entreprise risquée, face à des mustangs rétifs aux coups de sabot dangereux. Mais comme on dit, quand l’âne et l’hyène luttent…
Waa Ji (Les Echos)

Categories: BILLET DE JOUR

About Author