13ème Législature : Moustapha Diakhaté, votre liberté va nous manquer !

13ème  Législature : Moustapha Diakhaté, votre liberté va nous manquer !

Conseiller de l’ancien chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, il avait préféré démissionner que de se laisser piétiner. On l’avait aimé pour cet acte chevaleresque  pendant que d’autres faisaient le dos rond tout en subissant les foudres de celui qui était le tout-puissant de la République, ministre du ciel et de la terre, Nous avons nommé Karim Wade. Passé de l’autre côté, il était devenu un virulent opposant tout en   combattant la dévolution monarchique  du pouvoir. Nous parlons bien entendu de Moustapha Diakhaté, l’ancien président du groupe parlementaire au pouvoir qui a préféré s’éloigner d’une Assemblée nationale dont il était peu fier, lui qui voulait la hisser parmi les meilleures législatures. Et si certains représentants du peuple  n’ont pas été à la hauteur, lui, en revanche, il s’est distingué par ses prises de parole. Loin de se laisser guider par l’Exécutif, il pouvait prendre le contrepied du Gouvernement sans se compromettre comme également il pouvait le défendre au prix de sa vie.   L’homme a horreur de la compromission. Il est sans langue de bois et il lui arrive de se prononcer sur des questions sensibles sans aspérité. Juste guidé par ce souci de  vérité qui caractérise sa liberté de ton. Celle de dire sa pensée sans chercher à plaire. Tout dernièrement, il a appelé à l’équité quand les cartes d’identité biométriques devant aussi servir de carte d’électeur étaient distribuées  de façon partisane. Ou encore, quand il appelait l’Etat à autoriser les marches de l’opposition. On se souvient également de sa participation à la marche des journalistes quand ses camarades considéraient les professionnels des médias comme leurs ennemis.  Et sur d’autres sujets encore…  Interpellant à chaque fois de besoin le chef de l’Etat quand  il jugeait qu’un de ses camarades de parti dépassait la ligne rouge ou que les intérêts du peuple   étaient menacés. Fidèle à ses idées, il ne s’est jamais compromis, défendant ses idées sans se laisser écraser. Un tel homme connu pour ses prises de position va assurément nous manquer. A moins qu’un autre de sa carrure fasse  mieux que lui.  On peut toujours rêver d’un tel homme…. « Jarama » Honorable  pour avoir été fidèle à ta liberté et ton souci de justice  malgré les ors du pouvoir.

Madior Salla

Categories: BLOG MADIOR SALLA

About Author