TESTAMENT

TESTAMENT

Le pape du Sopi a bien su entretenir le suspense, reportant par deux fois sa rencontre avec la presse pour un bilan des élections législatives du 30 juillet dernier. Le rendez-vous est encore fixé à aujourd’hui et il faut espérer que Gorgui soit en pleine forme pour la claquer. Car on pourrait bien en douter, au vu des temps de silence qui ont jalonné sa campagne électorale. Qui connaît Me Abdoulaye Wade, sait qu’il ne s’est jamais débiné, lorsqu’il s’agit de s’exprimer sur des sujets d’importance. On peut craindre qu’il en dise trop, mais qu’il ne parle pas quand il le faut, ce n’est du Wade. Alors, s’il n’a pas recouvré la sève de ses 20 ans de façon trop éphémère, le temps de la campagne électorale, la tête de liste de la coalition gagnante Wattu Senegaal va devoir sacrifier à ce rituel que tout le monde attend et nous expliquer les tenants et les aboutissants du tour de passe-passe qu’on dit avoir été utilisé par la majorité pour s’adjuger la part du lion dans ces élections législatives. Au-delà, le pape du Sopi est attendu sur les prochains chantiers de l’opposition, en termes de fiabilisation du fichier électoral, mais également de recomposition en direction de 2019. Non sans confirmer qu’il n’ira pas à l’Assemblée et renonce à son mandat de député.
Waa Ji (Les Echos)

Categories: LE DOIGT SUR LA PLAIE

About Author