Keem taan gi : DIEU SAUVE LE SÉNÉGAL !

Keem taan gi : DIEU SAUVE LE SÉNÉGAL !
Dieu sauve le Sénégal ! Telle devrait être la prière insistante de tous les hommes et femmes épris de paix. Notre pays en a besoin. On s’apprête ainsi à élire des députés au terme d’une campagne qui a été marquée parfois par des scènes de violence. Et le plus souvent, les instigateurs étaient des irréductibles du camp du pouvoir et non par les partisans de celui que l’on présente comme un putschiste. Mardi dernier, une certaine presse présageait déjà d’une journée de feu. Des caches d’armes entre Sandaga et l’avenue Peytavin auraient été repérées. On nous annonçait également la venue de mercenaires en provenance de la Guinée Bissau pour renverser le pouvoir en place. Il fallait diaboliser celui qui se présente comme la principale force de l’opposition. Et depuis hier, d’autres mercenaires de la plume ont repris service pour nous annoncer des lendemains chaotiques avec toujours comme acteur, le vilain Abdoulaye Wade qui se serait allié au pouvoir du Qatar. Il faut que l’on sorte de ce cercle vicieux d’accusations gratuites qui ne participent pas à l’instauration d’une paix sociale, mais attisent plutôt le feu et le font peur. Depuis quelques jours, des confrères s’exercent à ce jeu malsain qui ne devrait pas avoir sa place dans notre pays. La vie ne devrait pas s’arrêter ce dimanche 30 juillet, mais devrait suivre son cours. Et la presse devrait jouer son rôle de veille et cesser d’être alarmiste dans le dessein de fausser les règles du jeu en compromettant les chances d’un camp considéré à tort comme étant celui des voyous. Cela dit, Dieu sauve le Sénégal !

Kaccoor Bi (Le Témoin)

Categories: CHRONIQUE

About Author