UN HOMME DANS LA CAMPAGNE !

UN HOMME DANS LA CAMPAGNE !

Il est comme ça, gouailleur, décomplexé et sans peur ni reproche. Un gosse des quartiers de nos  grandes villes qui n’hésite pas de vous remettre à votre  place quand il estime que certaines convenances sont en train d’être dépassées.  Il reste également fidèle à ses idées, principes et relations.  Aucune inclinaison quand il s’agit de dire son admiration pour la Première Dame dont on  connait la solidité et la sincérité  de leur relation. Le même enthousiasme et fidélité  quand il s’agir de parler du Président Macky Sall. Mame Mbaye Niang est assurément l’un des plus fidèles collaborateurs du chef de l’Etat. Personne ne l’a entendu placer un mot lors des controversées investitures  de sa coalition qui firent des mécontents.  Lui, il est resté zen. Partout où il s’est senti utile pour éteindre des feux, il a pris son bâton de pèlerin. Son engagement n’est ni feint ni calculé. Il est également l’un des rares hommes  qui n’hésitent pas à défendre le chef de l’Etat quand celui- ci  est attaqué et que les autres feignent de n’avoir rien entendu. On l’a vu s’opposer et mettre en mauvaise posture le plus grand contempteur du chef de l’Etat, Idrissa Seck pour ne pas le nommer. Et aussi n’importe quel détracteur qui se dresse sur son chemin  et quitte à aller combattre. On le considère souvent comme un homme à la communication désastreuse. Mais c’est mal connaitre l’homme qui ignore la langue de bois. Sa pensée, il la distille sans  s’embarrasser de fioritures. La posture  des hommes véridiques, courageux  et sûrs des idées qu’ils émettent.  C’est certainement ce qui explique son engagement pour ces élections dont il n’est  pourtant pas candidat. Mame Mbaye Niang, conscient qu’il fallait offrir une confortable majorité à son Président, a décidé de se ceindre les reins en y mettant ses moyens, son énergie et un engagement sans faille pour la victoire de son camp. Il se multiplie par quatre sans rien  attendre en retour, si ce n’est de faire en sorte que sa coalition sorte vainqueur au soir du 30 juillet. Un tel engagement, il faut être un homme aux principes chevillés au corps pour le réussir. Un militant convaincu que la voie qui mène par l’émergence  du Sénégal passe par un homme dont il croit à la vision. Et encore, c’est sans calcul !

About Author