Coup de gueule : ABJECTION !

Coup de gueule : ABJECTION !

En voyant cette photo de Barthélémy Dias assis à côté de Wade, en train de jubiler, l’on peut à présent se demander si la pratique de la politique est l’une des activités les plus vils et les plus abjects que l’homme pourrait être amené  à s’adonner ?

L’on savait qu’en politique les vérités d’aujourd’hui peuvent être les hérésies de demain, mais avec cette photo qui est une insulte à la conscience humaine, la vérité s’est inclinée. La justice a été balafrée.

L’on savait aussi que certaines gens considéraient la vieillesse comme un naufrage, mais l’on ne pouvait imaginer que le vieil homme Wade pouvait en  être un prototype et une marque déposée.

Nul n’ignore que Barthélémy Dias est un effronté,  doublé d’un écervelé sans pareil, mais on était loin d’imaginer que son hypocrisie et son indécence pouvaient  l’amener à se jeter dans les abysses du nauséabond et de l’innommable.

 

Imaginer  Barthélémy Dias, qui a traité Wade et son fils Karim de tous les noms d’oiseaux, lequel a été accusé par le Pds d’avoir abrégé l’existence sur terre de feu Ndiaga Diouf, se rendre chez l’ancien Président de la République ? Le même Barthélémy, qui a eu à désigner l’ancien Président Abdoulaye Wade comme le commanditaire de l’attaque de la mairie de Mermoz-Sacré Cœur au cours de laquelle le jeune Ndiaga Diouf a perdu la vie en décembre 2011? Incroyable ! Mais telle est la triste réalité ! Dans l’imaginaire populaire, en politique il ne faut jamais dire jamais. Et pour reprendre l’adage, l’image vaut mille mots. Sur cette image assez révélatrice, Barth a, pourrait on dire, répondu à l’appel de « Borom Daay » ( le maître du feu), qui a tenté  de marcher pour aller réclamer sa carte d’identité au ministère de l’Intérieur. Mais notons qu’il a été stoppé net vers la Poste de la Médina par les forces de l’ordre.

La famille de Ndiaga Diouf appréciera, en voyant cette photo !

 

Categories: A LA UNE, MANSOUR POST

About Author