Concours général : La banlieue intelligente !

Concours général : La banlieue intelligente !

La banlieue ! Pour beaucoup de personnes, c’est la niche de la racaille. Le lieu malfamé qui ne fabrique que des voyous. Il  ne faut surtout pas y vivre avec sa famille, vos rejetons ne pourraient éclore dans ce nid de pauvreté. Cette fausse idée construite autour de la banlieue  est en train de s’effondre comme un château de cartes. L’image est déconstruite par les fils de cette banlieue  consciente qu’on était en train de brûler leur environnement par de fausses certitudes. En effet, depuis quelques années, la banlieue à travers le lycée Limamoulaye se présente comme celle où niche l’intelligence, des jeunes qui savent que la vraie réussite passe par l’excellence dans les études et non par la danse, la musique ou la lutte. C’est tout à l’honneur des produits de la banlieue de voir leurs frères et sœurs exceller  et prendre le meilleur au prestigieux et select concours général où se bouscule la crème des lycées du pays.  Et comme les années précédentes, cette année 2017 a été également bonne. Les lycées Limamoulaye de Guédiawaye, Mariama Ba de Gorée et le Prytanée militaire de Saint-Louis sont sortis du lot des cracks qui ont comme marraine une grande dame du nom de Aminata Sow Fall. Pour cette édition, 2725 élèves des classes de Première et de Terminale des lycées d’enseignement, publics comme privés ont concouru. Et ont composé dans 27 disciplines. A l’issu du classement final, 137 lauréats contre 117 en 2016 seront primés. Le lycée Seydina Limamou Laye de Guédiawaye est classé premier. Il totalise 21 distinctions et 53, 25 points. Il est suivi du Prytanée militaire de Saint-Louis avec 18 distinctions et 45, 25 points.

La Maison d’Education Mariama Ba de Gorée occupe la 3e place avec 11 distinctions et 23 points.  Deux écoles d’excellence avec des moyens conséquents dont ne dispose pas le lycée de la banlieue. N’empêche, cette jeunesse qui se veut consciente et intelligente sait que la pauvreté n’est point une fatalité et qu’au bout de l’effort, l’excellence n’est pas loin. La preuve par leur place au concours Général. Jaarama enfants de la banlieue !

 

Madior Salla

Categories: BLOG MADIOR SALLA

About Author