Prévention

Prévention

Bizarre quand même que, dans le communiqué du Conseil des ministres d’hier, le président de la République, le gouvernement avec lui, ne se soit pas apitoyé sur le triste sort des googoorlus morts sous les trombes d’eau tombées à travers le pays ces derniers jours. Pourtant, deux illustres citoyens décédés dans l’intervalle y ont bénéficié des condoléances de la nation. Nous osons espérer que c’est un simple oubli. En tout cas, gouverner, c’est prévoir, comme nous le rappelions ici même, en fin de semaine dernière, attirant l’attention sur les risques liés à l’hivernage. Et l’impression, aujourd’hui, est qu’il faut plus qu’un conseil interministériel sur les périls des inondations. Au vu des dégâts importants enregistrés dès les premières ondées. Il y a lieu de mobiliser au plan local les autorités administratives et les démembrements des départements techniques, les éléments du génie militaire, les forces de sécurité, afin de répertorier à travers le pays, dans toutes les villes à risques avérés, les zones rouges susceptibles d’être envahies par les eaux de pluies diluviennes. Cela, afin de sécuriser dès maintenant les populations qui y habitent, à défaut de les déplacer.

Waa Ji (Les Echos)

Categories: LE DOIGT SUR LA PLAIE

About Author