Moussa Fall, l’homme qui veille sur la sécurité du Palais de la république

Moussa Fall, l’homme qui veille sur la sécurité du Palais de la république

Il est le gouverneur du palais présidentiel. Le colonel Moussa Fall, nous dit on, est de la race hommes de tenue que l’on appelle dans le jargon militaire un baroudeur. Ce thiéssois de souche est un gendarme dans l’âme.

Né le 20 mai 1963, cet homme a fait toute sa vie professionnelle au sein des hommes en bleu. Jeune officier, il a fait ses preuves dans la forêt casamançaise : Niaguiss,Youtou, Effock, Babonda, Mpac. Il connait ces localités comme la paume de sa main.

Ses qualités militaires n’ont pas inhibé ses performances académiques. Des études supérieures poussées lui ont ouvert les portes de grandes écoles militaires de la France
et des Etats-Unis d’Amérique. Moussa Fall a écrit les lettres de noblesse de la Section
des recherches de la gendarmerie nationale. L’évocation de son nom installait
la frousse dans le camp des malfaiteurs. Redoutable enquêteur, à l’époque commandant la Sr, Moussa Fall avait les yeux sur toute l’étendue du territoire national, grâce un réseau dense d’informateurs, nous renseignent des sources de la Maréchaussée.

Il en a fait voir de toutes les couleurs aux faussaires, délinquants
économiques et autres criminels. Une convocation à la Section des recherches faisait également trembler des hommes politiques. Son passage comme patron de Légion
Ouest a été remarquable, susurrent nos interlocuteurs de la rue Emile Zola, siège du
Haut commandement de la gendarmerie nationale.

C’est en 2012 que le colonel Moussa Fall est nommé Gouverneur du palais. Une station
sensible. Mais l’homme est connu pour sa rigueur dans le travail. D’ailleurs, révèlent de bonnes sources, « il y avait un tissu d’incompréhensions entre lui et certains collaborateurs du président de la République, surtout les politiques. Mais tout a fini par rentrer dans l’ordre, car ces derniers se sont rendus compte que le colonel Moussa Fall
n’est mu que par la sécurité du président et du palais.

L’homme est très respecté par ses éléments. « Il fait régner l’ordre et la discipline dans
les rangs de ses hommes », dit l’un d’eux. Toujours proche du Président de la République, il est assis souvent derrière lui et son image est visible sur beaucoup de photos de Macky Sall, en compagnie de son aide de camp. Son arrivée dans l’entourage présidentiel a donné un punch incroyable au cortège présidentiel. « Quand le Président passe, c’est un impressionnant défilé de bolides et l’Etat incarne ainsi toute sa
puissance.

C’est avec respect que les gens regardent le cortège présidentiel défiler, Moussa est un des artisans de ce beau spectacle ». Homme de confiance, il a l’œil sur tout. Au niveau de la Maréchaussée, certains le décrivent comme un «homme sévère», un «briseur de carrière”, d’autres pensent qu’il est un « perfectionniste qui adore le travail bien fait ». Il abhorre les manquements dans l’exercice sécuritaire au point qu’il n’hésite pas à sortir
le glaive pour punir les fautifs.

Au même moment également, il sanctionne positivement les éléments qui se distinguent dans le travail bien fait. Moussa Fall,soutiennent des gendarmes, « est un homme juste ». Dans la vie courante, il est fidèle en amitié et d’une générosité légendaire. Ceux qui le fréquentent en dehors du service ne nous démentiront pas.
Le SOIR

Categories: PORTRAIT

About Author