Scories

Scories

Ça risque de saigner grave. Prési Macky semble avoir troqué son manteau de débonnaire contre la cape de Zorro. Mais, contrairement au justicier masqué, lui avance à visage découvert, tenant à la place du fouet un sabre tranchant. Et les têtes tombent les unes après les autres. Même que la comptabilité macabre risque de continuer encore longtemps, vu que la grogne est loin de s’estomper dans les rangs de Benno Bokk Yakaar, depuis la publication des listes pour la course aux sinécures de la Place Soweto. La méthode consistant à soigner le mal par le mal, adoptée par le maître du palais, pourrait bien faire le vide autour de lui, même si ce sont des scories qui sont apparemment dégagées. De plus costauds ont pourtant bien râlé, sans que le glaive de Prési ne leur tombe sur le cou. En tout cas, il a toujours été susurré qu’en politique, l’addition prend toujours le pas sur la soustraction et la division. A quand donc la distribution des sucettes, même si le chef de l’État, peut-être ragaillardi par l’émiettement de ceux d’en face, ne semble douter de rien, s’agissant de la victoire de son camp au soir du 30 juillet prochain.

Waa Ji (Les Echos)

Categories: CHRONIQUE

About Author