Xorom si : De l’utilisation de l’aide à la presse !

Xorom si : De l’utilisation de l’aide à la presse !

La RFM pertinente à souhait, comme d’habitude, a mis le focus, lundi dernier, sur l’utilisation de l’aide à la presse. Pour cela, la radio du groupe Futurs Medias a donné la parole aux acteurs majeurs de la presse, à travers le président du Cdeps, le secrétaire général du Synpics et le président de Apl ( presse en ligne ).
Chacun y est allé de son commentaire ! Mais ce que l’on a plus retenu de ce débat, c’est que cette aide à la presse, qui est un acquis légitime, ne l’est que de nom en plus d’être mal distribuée. En effet, dès qu’elle est annoncée, la tension sociale monte dans les rédactions, la direction et le personnel se regardent en chiens de faïence. Chacun jette sur l’autre un regard de soupçon, parfois même de haine au sujet de son utilisation ou de son ‘’partage’’. Les bailleurs et les fournisseurs rappliquent pour se faire payer avant que le magot ne se volatilise.
Mais ce qu’il faut savoir c’est que l’aide à la presse doit servir à rééquilibrer les comptes, à payer les dettes, à renouveler le matériel vétuste et à faire face aux charges récurrentes. En gros, à remettre à flots l’entreprise et l’aider à ne pas sombrer. Qui plus est, des titres réapparaissent souvent quand l’aide pointe à l’horizon.
Toujours est-il que l’aide à la presse ne saurait être un pactole qui doit tomber dans l’escarcelle du Chef d’entreprise, encore moins un ‘’butin’’ à se partager entre collaborateurs.
Nous sommes d’accord qu’il y ait partage parfois. Mais pour des bénéfices ! Cependant des bénéfices pour les avoir, il faut suer, mouiller le maillot et … travailler dur.
M. D.

Categories: MANSOUR POST

About Author