KHAALIS

KHAALIS
Il convient d’être juste. Pendant des semaines, nous avons écrit à intervalles réguliers que le Trésor public dépendant du «meilleur ministre des Finances d’Afrique» était incapable durant plus d’un mois d’honorer des chèques d’un montant total de 700 millions de francs seulement représentant le Fonds d’aide à la presse pour l’année 2017. Eh bien, lesdits chèques ont été finalement libérés vendredi dernier et remis à leurs ayants droit ! Ouf, il était temps, dira-t-on. D’ailleurs, avec un bel ensemble, des confrères ont écrit samedi que l’Etat avait débloqué 100 milliards de francs pour payer la dette intérieure. Preuve que cette dette existait alors que, pendant des mois, on nous a bassiné que le Trésor ne devait aucun franc à personne ! En réalité, l’Etat a sollicité un acompte sur les plus de 660 milliards de l’eurobond qu’il vient d’émettre avec succès, pour aire face à l’urgence. Autrement, avant l’arrivée de cette manne, les comptes au Trésor étaient au rouge. Et ça ne va certainement pas s’améliorer avec cette information que nous publions dans cette édition et selon laquelle le déficit des recettes fiscales s’est creusé en passant d’un trimestre à l’autre de 25 à 38 milliards !

On ne cessera jamais de le dire mais les choses marchent sur la tête dans ce pays. A preuve par ce qui s’est passé ce weekend au Grand Théâtre où le Premier ministre présidait la causerie politico-religieuse des femmes de Benno Bokk Yaakar (BBY). En effet, le ministre délégué à la Microfinance, Moustapha Diop par ailleurs maire de Louga, a offert auxdites femmes deux billets pour le pèlerinage à La Mecque avec, en plus, la somme de deux millions de francs. En comparaison, la ministre de la Femme, Mariama Sarr, a offert seulement deux billet pour La Mecque. Or, Mariama Sarr est la patronne de Moustapha Diop qui n’est que ministre délégué auprès d’elle ! Cherchez l’erreur… Ça ne vous rappelle rien? Nous sommes sûrs que si ! Il y a deux ans, en effet, lors d’une session budgétaire à l’Assemblée nationale, des députés s’étaient arraché le micro pour féliciter chaleureusement le ministre délégué Moustapha Diop… et ignorer superbement son ministre de tutelle. Les choses marchent sur la tête dans ce pays, on vous dit…

Le Témoin

Categories: POTINS D'ICONE

About Author