Enchères

Enchères

Le grand mercato de la politique est lancé au Sénégal, avec ces élections législatives qui se profilent à l’horizon. Et si certains responsables, forts de leur représentativité avérée, font monter les enchères pour bien se positionner sur les listes à dresser, d’autres, qui n’ont que leur bagou à revendre, cherchent une bonne locomotive à laquelle arrimer leur wagon. Et à ce jeu, ce sont les populations qui risquent bien de trinquer. Elles qui ont déjà vécu l’expérience de cette douzième Législature finissante, dont le travail a été exclusivement orienté au service du Président Macky Sall et de son gouvernement. Et le risque est gros de revivre le même calvaire, vu que carte blanche est encore donnée au président de l’Apr pour concocter les listes d’investitures de la coalition au pouvoir. En face, l’espoir suscité par Manko Taxawu Senegaal est en train de se réduire comme peau de chagrin. Les leaders regroupés dans ce machin se sont finalement trompés de bataille, mettant en avant des intérêts crypto personnels, au détriment de leur engagement initial à oublier leurs égos surdimensionnés. Dommage.

Waa Ji (Les Echos)

Categories: CHRONIQUE

About Author