Sa demande de liberté provisoire rejetée, Daouda Mbow saisit la chambre d’accusation

Sa demande de liberté provisoire rejetée, Daouda Mbow saisit la chambre d’accusation

Le patron de la NVA a déposé une requête sur la table du magistrat instructeur, qui l’a rejeté. Loin de baisser les bras, il a saisi la chambre d’accusation par un recours sur l’ordonnance de rejet du magistrat instructeur. La juridiction du second degré statue la semaine prochaine.

Daouda Mbow veut coûte que coûte recouvrer la liberté. Moins d’un mois après qu’il ait été inculpé et placé sous mandat de dépôt, il a déposé une demande de liberté provisoire sur la table du juge d’instruction. Une requête qui concernait également son employé Abdoulaye Diouf.

Seulement les garanties de représentation présentées de même que les véhémentes dénégations n’avaient pas convaincu le magistrat instructeur, qui avait rejeté leurs requêtes, prolongeant ainsi le séjour carcéral du patron de la NVA et de son employé.

Toutefois, d’après les « ECHOS », Daouda Mbow a déposé un recours à la chambre d’accusation pour lui et pour son employé. La semaine prochaine, les sages de la chambre d’accusation vont se pencher sur son recours.

Pour rappel, Daouda Mbow est poursuivi pour association de malfaiteurs, trafic international de voitures et de motos volées.

Categories: ACTUALITÉS

About Author