Flore de Lille. « Je n’ai pas besoin des milliards d’Eto’o… »

Flore de Lille. « Je n’ai pas besoin des milliards d’Eto’o… »

Tout comme Marlène Emvoutou, la candidate malheureuse aux élections de la présidence de la FECAFOOT et l’humoriste et chroniqueuse camerounaise Aline Marie-Christine Zomo-Bem, Flore de Lille est devenue célèbre grâce à Facebook. Et c’est sur ce même réseau social qu’elle emploie des mots doux pour évoquer sa rencontre avec la légende du football africain Samuel Eto’o. Une rencontre qu’elle brandit comme un trophée et affirme à la surprise générale qu’ils ont passé des moments de plaisir ensemble. « C’est quelqu’un qui m’a fait plaisir. J’étais même impressionnée », a-t-elle déclaré.

Elle a rencontré la légende du football africain au Cameroun, à l’aéroport, en début de semaine. Samuel Eto’o avait fait le déplacement pour inaugurer le pavillon qui porte son nom. Et c’est là que la fameuse rencontre a eu lieu entre la superstar et Flore de Lille. Sa rencontre avec Samuel Eto’o aurait pu passer inaperçue. Mais non. La franco-camerounaise tient à le faire savoir à ses détracteurs Marlène Emvoutou et Aline Marie-Christine Zomo-Bem avec qui elle est en guerre, depuis toujours.

« C’est la première fois que j’ai rencontré Samuel Eto’o. Dans quelles circonstances ? À l’aéroport bien sûr. Je ne l’avais jamais vu. C’était une belle rencontre où j’ai quand même pu discuter avec lui », a-t-elle déclarée sans cacher son attirance pour le pichichi.

Flore de Lille fait les yeux doux à Samuel Eto’o

Elle déclare avoir fait une bise à Samuel Eto’o devant sa femme. « Samuel Eto’o sent bon », ajoute-t-elle. Pour Flore de Lille, « Eto’o est quelqu’un de très simple, de souriant ». Elle ne termine pas sa phrase, hésite un peu, lance un proverbe « la banane qui doit mûrir doit mûrir » et dans un grand sourire, passe aux aveux : « Samuel Eto’o est adorable. C’est mon passeport », avoue-t-elle avant de donner à la lettre les détails de sa rencontre avec le goléador. Voici sa déclaration ci-dessous:

« Je vais vous dire comment j’ai rencontré Samuel Eto’o. À l’aéroport, j’étais partie m’enregistrer et lorsque je suis descendue, j’ai trainé un peu en bas au niveau du parking. Au moment où je remontais, j’ai vu une de ces grosses voitures, et j’entendais dire autour de moi qu’il y avait Samuel Eto’o dans les parages. Je m’avance. Il était devant moi. Après tout, ces gorilles ont commencé par dire et la reine mère et tout ça. Après quand je voulais traverser, j’ai dit eeeh c’est Samuel Eto’o ? Il m’a salué et m’a demandé si ça va bien. Et on a fait la bise. On faisait la bise dehors. – Tu es là depuis quand ? – Je dis ouais ça fait plus d’une semaine que je suis là. Et toi, ça va ? Il dit ça va bien.

Il traverse devant moi. J’étais derrière. Les policiers ont voulu contrôler mon passeport. Et Samuel s’est interposé et leur a demandé de me laisser partir. Finalement, je suis passé au contrôle avec le nom de Samuel Eto’o sans montrer le passeport. Samuel Eto’o a des gorilles. Et ce sont ses gorilles qui me connaissent. Quand je suis passé c’est eux qui en premier ont dit eeeh la reine mère. Mon passeport c’est Samuel Eto’o. Quand Eto’o me parlait, il était relaxe, comme si on se connaissait depuis.»

Ci-dessous la vidéo de Flore de Lille largement partagée sur les réseaux sociaux.

Categories: PEOPLE

About Author